Année record pour De Persgroep

24/04/17 à 10:27 - Mise à jour à 10:26

De Persgroep, groupe de presse actif aux Pays-Bas, en Belgique et au Danemark, a bouclé son exercice 2016 sur un chiffre d'affaires de 1 455 millions d'euros (+9 %), signant un nouveau record historique pour l'entreprise.

Année record pour De Persgroep

L'EBITDA a augmenté de 13 %, à 225 millions d'euros, le bénéfice d'exploitation (EBITA) est passé à 164 millions d'euros (+11 %) et le bénéfice courant net s'établit à 117 millions d'euros (+7 %). La dette financière nette du groupe s'élevait à seulement 22 millions d'euros fin 2016. La croissance est essentiellement due aux acquisitions réalisées en 2015 et qui n'ont été prises en compte pour une année complète qu'en 2016, notamment celles de Wegener aux Pays-Bas, Berlingske Media au Danemark, et Humo et Story en Belgique.

Les journaux du groupe ont pu stabiliser le chiffre d'affaires de leur lectorat. Les revenus issus des abonnements classiques aux quotidiens ont légèrement baissé, mais ce mouvement a été compensé par une belle augmentation des abonnements numériques et mixtes (numérique et journal du samedi). Cette tendance devrait s'accélérer dans les prochaines années, ce qui entraînera un tassement du chiffre d'affaires lecteurs dans la mesure où le prix des abonnements numériques et mixtes est inférieur à celui des abonnements classiques. Le chiffre d'affaires publicitaire a baissé en moyenne de 9 % pour les journaux imprimés, mais les recettes publicitaires numériques sur les sites d'actualité ont connu une légère augmentation aux Pays-Bas et au Danemark, et une forte croissance en Belgique. De Persgroep table sur une poursuite de cette tendance. Les sites d'actualité en ligne du groupe ont renforcé leur part de marché dans les trois pays.

L'activité Online Services (petites annonces en ligne et comparateurs de prix) a connu une forte croissance surtout aux Pays-Bas. De Persgroep occupe des positions fortes en matière d'offres d'emploi, d'automobile et de technologie, et s'élargit à présent aussi à d'autres domaines comme les capitaux et l'habitat.

Les parts de marché et le chiffre d'affaires des chaînes de télévision de Medialaan sont restés stables. Les plateformes vidéo numériques comme vtm.be et Stievie ont connu un succès accru. Les activités radio ont évolué favorablement et Qmusic Nederland s'est particulièrement distingué à cet égard.

Les médias d'actualités financières De Tijd et L'Echo ont à nouveau connu une belle année, grâce essentiellement à la croissance du numérique.

Les tirages des magazines sont restés tendus, mais le succès et la rentabilité de ce support n'en restent pas moins avérés.

Le chiffre d'affaires publicitaire total du groupe a reculé de 2 %, avec une diminution dans le " print ", mais une progression en télévision, en radio et en ligne. Les recettes publicitaires du numérique ont pour la première fois passé le cap des 100 millions d'euros.

De Persgroep a également procédé à différentes acquisitions en 2016. En Belgique, Medialaan a acquis l'entreprise de télécoms Mobile Vikings et la chaîne pour hommes Acht. Aux Pays-Bas, De Persgroep Nederland a repris le site Web Hardware.info, l'entreprise de marketing B2B Synpact et la plateforme vidéo en ligne Makers Channel. Au début de cette année, Berlingske Media a pris le contrôle du quotidien gratuit Metroxpress au terme d'une fusion.

Des investissements substantiels ont été consentis tout au long de l'exercice clôturé dans la perspective de la transformation numérique des activités de publishing. Plus de 40 millions d'euros ont ainsi été investis dans des projets IT et des développements numériques.

À propos de De Persgroep

Le groupe de médias De Persgroep propose des médias d'actualités, des magazines, des services de télévision, de radio et en ligne et des services de télécommunications au niveau international, national et local. Le groupe emploie plus de 5 000 collaborateurs aux Pays-Bas, en Belgique et au Danemark. De Persgroep Nederland, De Persgroep Publishing, Medialaan, Qmusic, Mediafin et Berlingske Media font partie du groupe.

En savoir plus sur: