AR Metallizing fait un papier plus écologique que les concurrents

27/04/15 à 00:00 - Mise à jour à 26/04/15 à 23:59

Source: Nouvelles Graphiques

La Belgique et l'Italie viennent d'accorder un nouveau brevet à l'entreprise belge de Genk AR Metallising dans la production de carton laminé et métallisé multicouche.

AR Metallizing fait un papier plus écologique que les concurrents

Aussi bien la Belgique que l'Italie ont octroyé un nouveau brevet à l'entreprise d'origine belge AR Metallizing en vue de protéger sa technique de production de carton laminé et métallisé multicouche. Cette invention a précédemment déjà été reconnue par l'Octooicentrum Nederland, l'Office néerlandais des brevets.

Le carton laminé d'AR Metallizing est une alternative écologique et bon marché aux matériaux à l'aspect glossy actuels destinés à l'emballage des biens de consommation. Il tire sa force de la combinaison de plusieurs fines couches de carton ou papier et d'une couche de surface métallique ultra mince. Cette structure laminée rend le carton plus léger et limite la consommation de matières premières. La nouvelle invention est en outre 100 % recyclable et biodégradable : contrairement aux matériaux d'emballage à l'aspect glossy conventionnels, ce matériau ne contient pas de plastique ni de film.

Le brevet a été accordé au terme d'une procédure de trois ans au cours de laquelle le carton et la technique de production d'AR Metallizing ont été testés quant à leur caractère innovant, leur inventivité et leur applicabilité industrielle. Entre-temps, la production du carton laminé a déjà démarré. Celui-ci connaît des applications très diverses, comme les emballages de luxe pour le champagne, les films Disney, ou encore les mouchoirs Kleenex.

Originaire de Genk, la société AR Metallizing est le leader mondial de la production de papier métallisé et compte parmi les entreprises belges à la croissance la plus rapide. Cette croissance est d'une part le fruit de l'expansion internationale et des rachats. La société compte désormais trois sites de production : Genk, Casalgrasso (Italie) et Franklin (États-Unis). Le deuxième moteur de croissance est le département Recherche et Développement de produits. Avec ce nouveau brevet, AR Metallizing en détient à présent 15, et deux autres sont en cours de demande.

Source: Belga

En savoir plus sur: