Cent lettres d'amour pour le papier

22/04/13 à 00:00 - Mise à jour à 21/04/13 à 23:59

Source: Nouvelles Graphiques

En prélude à la Journée mondiale du Livre, ce mardi, le Paper Chain Forum a lancé au Musée des Lettres et Manuscrits, à Bruxelles, la campagne " We Love Paper ". L'association a par ailleurs présenté les résultats d'une enquête sur le comportement de lecture des Belges.

Cent lettres d'amour pour le papier

Selon l'enquête, réalisée par le bureau i-vox auprès de 1.000 personnes, les lecteurs belges demeurent très attachés aux médias imprimés. La grande majorité des sondés (93 %) préfèrent lire un livre imprimé sur papier plutôt qu'affiché sur un écran. Le papier garde aussi la préférence pour la lecture des journaux quotidiens (62 %) et des magazines (83 %).

Le choix du papier ou de la version numérique dépend en fait du confort de lecture et du moment : les médias sur papier sont privilégiés à la maison (84 %) et pour les textes longs (93 % pour la littérature), mais le numérique prend l'avantage au bureau (68 %) ou pour les " breaking news " (75 %). Pour deux tiers des personnes interrogées, c'est clair : papier et numérique sont complémentaires. Ce qui est moins clair, c'est la relation entre papier et environnement : même si le public est bien conscient que le papier est fait de matières renouvelables (81 % des sondés), il continue à lier papier et déboisement (à 53 %).

Pour sensibiliser le public au rôle du papier et expliquer son caractère durable, le Paper Chain Forum a donc lancé la campagne " We Love Paper ", soutenue par une vingtaine de personnalités francophones et néerlandophones qui ont écrit leur " Ode au Papier " : Virginie Claes, Mark Eyskens, Jean-Luc Fonck, Jan Hautekiet, Jean-Louis Lahaye, Jacques Mercier, Herman Konings, Pierre Kroll, Jean-Paul Mulders, Luc Pire, Johnny Thijs, etc.

Dans une interview qu'il nous avait accordée en février dernier, Sébastien Houzé, directeur du Paper Chain Forum, expliquait le sens de cette campagne : " Les gens sont avec nous ; les enquêtes prouvent qu'ils aiment le papier, mais ils culpabilisent parfois de l'utiliser parce qu'ils sont mal informés. Nos ambassadeurs du papier peuvent nous aider à changer cela : ce sont des personnalités que le public peut identifier facilement et qui sont perçues comme 'neutres' par rapport à l'industrie. "

Jusqu'au 12 juin, les amoureux du papier sont invités à s'exprimer à leur tour (sur le site www.welovepaper.be ou sur la page Facebook des Paper Lovers). L'action s'adresse, dans un premier temps, au public francophone. Le public néerlandophone sera interpellé en novembre à l'occasion de la Boekenbeurs. À la fin de l'année, les cent plus belles contributions seront rassemblées dans un livre.

En savoir plus sur: