Colruyt devient imprimeur de journaux

12/09/11 à 00:00 - Mise à jour à 11/09/11 à 23:59

Source: Nouvelles Graphiques

Symeta, l'imprimerie du groupe Colruyt implantée à Halle, s'est lancée dans la production délocalisée de journaux internationaux, principalement destinés à Bruxelles.

L'entreprise s'est affiliée au réseau Digital Newspaper Network, fondé par Océ, qui vise à jeter des passerelles entre les éditeurs de journaux, les prestataires d'impression et les distributeurs de journaux.

Cet été, Symeta a commencé à produire des journaux pour le compte de Newspaper Abroad, une société implantée à Tervuren, qui fait office d'agent pour les éditeurs de journaux internationaux, principalement scandinaves. Newspaper Abroad, active dans une dizaine de pays, gère les ventes, le marekting, le prépresse, la production et la distribution de leurs titres à l'étranger. Bruxelles, qui compte une large communauté d'expatriés travaillant dans les institutions européennes, et qui est aussi un lieu de passage pour les hommes d'affaires, présente une belle opportunité.

Les journaux sont tirés de nuit sur la rotative à jet d'encre Océ JetStream 2200, installée en 2009. "Nous recevons les PDF des éditeurs au moment du bouclage et les journaux sont imprimés en même temps que l'édition normale dans le pays d'origine. Ils présentent le même aspect, le même format et le même nombre de page", explique Andreas Qvist, CEO de Newspaper Abroad. De jour, Colruyt imprime sur la même machine les dépliants personnalisés destinés à 1,6 millions de clients, sur base des données récoltées sur leur comportement d'achat individuel.

Les journaux sont ensuite distribués à certains points de vente, notamment à l'aéroport de Bruxelles-National et au Parlement européen, mais ils sont également fournis sur abonnement aux hôtels, ambassades ou entreprises. L'objectif de Symeta est d'atteindre un tirage total de 5.000 exemplaires par jour.