CP Bourg en restructuration

10/10/16 à 00:30 - Mise à jour à 12:04

CP Bourg a annoncé début septembre son intention de supprimer 88 emplois sur les 225 existants sur son site d'Ottignies (Brabant wallon). Depuis, la procédure Renault est lancée et les discussions sont en cours entre la direction et les représentants des travailleurs de CP Bourg.

CP Bourg en restructuration

CP Bourg, fabricant de machines de finition pour l'impression, est un employeur important du Brabant wallon. Il est aussi bien connu dans le secteur graphique en Europe et aux Etats-Unis pour ses assembleuses, agrafeuses, plieuses et rogneuses. Basée à Ottignies, l'entreprise subit actuellement une importante restructuration. Pour l'instant, 88 emplois (48 ouvriers et 40 employés) sur 225 sont menacés à Ottignies. Lors de l'annonce de l'intention de licenciement collectif début septembre, la direction de CP Bourg a expliqué que trois options étaient sur la table : la fermeture pure et dure, la vente de l'entreprise ou le licenciement pour réduire les coûts et redynamiser. C'est cette dernière option qui a été retenue. Pour justifier son choix, la direction avait alors invoqué l'impact de la crise financière, la chute du marché du papier et la concurrence des pays low-cost. Albyco, distributeur des machines de CP Bourg, fait aussi savoir que la production ne fonctionne plus à plein régime depuis quelques années.

L'entreprise emploie actuellement 225 personnes. En 2001, elle employait encore 700 travailleurs, mais l'entreprise a ensuite connu de nombreuses difficultés. Lors de la fermeture du site de Dolhain (Verviers) en 2013, l'entreprise n'employait déjà plus que 324 personnes. Le chiffre d'affaires de CP Bourg est aussi en baisse depuis ces dernières années. Celui-ci a atteint 25 millions d'euros en 2015, alors qu'il était à plus de 36 millions en 2010.

Selon L'Avenir, les syndicats, qui examinent le business plan, espèrent qu'une alternative avec moins de licenciements sera trouvée. Le 13 octobre, une prochaine réunion aura lieu. La SOGEPA, un fonds d'investissement qui détient une partie du capital de CP Bourg, y est invitée.

Perspective d'avenir

CP Bourg se restructure, mais lance aussi un produit dit 'innovant' dans le domaine de l'impression afin de compenser la perte future due à l'arrivée en fin de cycle d'un de ses produits. La " redynamisation " est le mot clé dans la stratégie qui doit relancer CP Bourg sur de bons rails et cela passe notamment par le nouveau produit en question, un module de préparation de feuille. Déjà présenté à la Drupa 2016, le système (en ligne ou hors ligne) a pour vocation de simplifier la thermo-reliure de livres et de brochures piqués ou reliés en dos carré collé en utilisant qu'un seul format de papier à l'entrée pour n'importe quel format de livre. La machine est pour l'instant encore en phase de tests et sera prochainement en vente. Quelques grandes entreprises comme Xerox et HP ont déjà effectué des précommandes. Selon L'Avenir, la Région wallonne prévoit de soutenir l'entreprise dans cette dynamique d'innovation, notamment à travers un pôle de compétitivité ou des centres de recherches.

En savoir plus sur: