Deal entre Müller Martini et Kolbus : impact limité sur l'offre diversifiée de Libertec

05/02/18 à 11:18 - Mise à jour à 11:17

La nouvelle est tombée la semaine dernière : Müller Martini rachète les machines de brochage et de thermoreliure de Kolbus. Libertec, qui représente Kolbus en Belgique, se distingue par sa politique axée sur la diversification de marques.

Deal entre Müller Martini et Kolbus : impact limité sur l'offre diversifiée de Libertec

L'impact de la reprise est de ce fait beaucoup plus limité dans son cas que pour les distributeurs spécifiques de Kolbus dans d'autres pays.

Libertec continue en revanche de distribuer les machines d'emballage et les couverturières de Kolbus. Celles-ci ne font pas partie de la transaction conclue avec Müller Martini. Kolbus a pris l'option voici quelques années de construire des lignes de production de cartonnages de luxe pour le marché très prometteur de l'emballage. Une chose disparaît malgré tout chez Libertec. À savoir, la vente des machines Kolbus destinées à la production des livres, ainsi que la gestion des stocks de pièces détachées pour ces dernières.

Dans l'assortiment diversifié de Libertec, on trouve notamment des équipements de chez Kama (découpe, gaufrage et dorure), Scodix (ennoblissement numérique) et Mouvent (presses à jet d'encre).

Mouvent est la marque de systèmes d'impression numérique du constructeur suisse Bobst. Libertec distribue ceux-ci au Benelux, ainsi que dans le Nord de la France. La première machine bêta y sera d'ailleurs installée de ces jours-ci. Cette presse UV 7 couleurs de 34 cm de large atteint une vitesse de production de 100 m/min. Les machines UV visent essentiellement le marché de l'étiquette. À l'été, d'autres sites pilotes accueilleront des presses Mouvent à encres aqueuses, qui pourraient concrétiser une avancée en direction du marché de l'emballage. Mouvent promet un faible TCO pour ses presses numériques. Le coût peu élevé de l'encre en est l'un des éléments. Mouvent évoque un prix au litre de 50 euros maximum.