Drukwerkdeal.nl s'implante en Belgique

28/01/13 à 00:00 - Mise à jour à 27/01/13 à 23:59

Source: Nouvelles Graphiques

Le webimprimeur néerlandais drukwerkdeal.nl va s'implanter en Belgique. Son pôle belge sera dirigé par Tino Cucca, cofondateur de Flyer.be, qu'il quitte.

Drukwerkdeal.nl s'implante en Belgique

Drukwerkdeal.nl a été fondée par un jeune entrepreneur néerlandais, Marco Aarnink, 27 ans. L'histoire de l'entreprise ressemble à la traduction néerlandaise du rêve américain : Marco Aarnink en a élaboré la formule dans le cadre de son travail de fin d'études en " Small Business and Retail Management ", à l'école Saxion, en octobre 2005.

Sur le stand de l'entreprise, à Gorichem, étaient reproduits les portraits de tous ses collaborateurs. " Nous nous concentrons sur l'intimité avec le client, explique Marco Aarnink. C'est pourquoi nous travaillons, par exemple, avec des gestionnaires de commandes permanents pour les clients réguliers. " Une approche qui se révèle payante. Marco Aarnink et son entreprise bénéficient d'une large reconnaissance. Drukwerkdeal.nl a notamment obtenu en 2011 la deuxième place du Deloitte Technology Fast50, un classement annuel des entreprises technologiques à la croissance la plus rapide, aux Pays-Bas et en Belgique.

Drukwerkdeal.nl ouvrira le 1er mars une représentation bilingue à Anvers, avec des collaborateurs belges : " Les clients devront avoir le sentiment de s'adresser à l'imprimeur du coin. " Suivra le lancement, le 1er mai, du webimprimeur belge printdeal.be (une dénomination compréhensible pour les francophones comme pour les néerlandophones), placé sous la direction de Tino Cucca.

Tino Cucca est le cofondateur de flyer.be, dont il a cédé ses parts à un autre actionnaire, Ahmed Hilami. M. Cucca a décidé de quitter l'entreprise en raison de divergences de vue sur son avenir, pour s'en aller relever un nouveau défi. Flyer.be a fusionné l'année dernière avec un autre webimprimeur, PrintConcept.be.

Drukwerkdeal.nl dispose à Deventer de deux presses numériques HP Indigo 7600 et de 18 imprimantes grand format, dans des laizes allant jusqu'à 5 m. Les travaux offset sont actuellement sous-traités, mais Marco Aarnink envisage de les internaliser dans sa propre imprimerie. Récemment, des machines de tampographie ont été achetées pour le marché de l'impression de gadgets et cadeaux relationnels.

En savoir plus sur: