Facebook teste un flux d'infos scindé

30/10/17 à 10:13 - Mise à jour à 10:12

Facebook a expérimenté dans six pays un flux d'infos, où les messages d'amis et ceux de pages professionnelles sont scindés. Ce genre de scission pourrait avoir d'importants effets pour les médias d'actualité et pour les entreprises qui veulent atteindre des clients via leur page Facebook.

Facebook teste un flux d'infos scindé

Votre flux d'infos sur Facebook sera-t-il scindé en une partie personnelle et en une partie professionnelle? Le réseau social a lancé la semaine dernière une expérience en Slovaquie, en Serbie, au Sri Lanka, en Bolivie, au Guatemala et au Cambodge. Les mises à jour des amis aboutissent conjointement avec des publicités dans un seul et même flux de messages, tandis que les messages de pages non-sponsorisées apparaissent dans un flux séparé. Pour ce dernier, cela a eu directement des effets radicaux. La portée de plusieurs pages a diminué de deux tiers, selon le journaliste slovaque Filip Struhárik sur Medium.

Adam Mosseri, en charge du flux d'infos chez Facebook, a réagi sur son blog en affirmant qu'il n'y a pas encore de projet visant à déployer plus avant les flux d'infos scindés. Selon Mosseri, Facebook a appris de ses utilisateurs qu'ils voulaient recevoir plus facilement les messages des membres de leur famille et de leurs amis. "Nous verrons ce qu'en pensent nos utilisateurs, avant de décider de poursuivre cette expérience", a-t-il déclaré.

Des esprits critiques signalent que grâce au flux scindé, Facebook veut surtout engranger davantage de rentrées publicitaires. Les entreprises feraient en effet aboutir leurs messages dans le flux personnel, si elles paient pour ce faire. "C'est là une interprétation erronée. Notre but n'est pas de faire payer des pages professionnelles pour diffuser des messages", a riposté Mosseri.

Pieter Van Nuffel, Journaliste DataNews.be