Fedrigoni se prépare à entrer à la Bourse de Milan

15/09/14 à 00:00 - Mise à jour à 14/09/14 à 23:59

Source: Nouvelles Graphiques

Le papetier italien Fedrigoni a vu sa demande d'introduction sur le marché boursier acceptée par la Bourse italienne le 2 août dernier. Fedrigoni Group, qui espère être coté en bourse cet automne, n'attend plus que le feu vert de la Consob.

Fedrigoni se prépare à entrer à la Bourse de Milan

Fedrigoni, le papetier international basé à Vérone en Italie, se prépare à franchir les portes de Piazza Affari, le siège de la Bourse italienne à Milan. Conscient de sa crédibilité et de sa stabilité, Fedrigoni fait fi de l'extrême volatilité sur les marchés. La procédure de cotation est en cours auprès de la Consob, la Commission italienne des opérations de bourse. Fedrigoni, qui a 126 ans d'existence, espère ainsi être coté en bourse cet automne dans le segment MTA (Mercato Telematico Azionario).

L'offre globale sera composée d'émission d'actions nouvelles résultant d'une augmentation de capital et d'actions vendues par San Colombano, société qui appartient au groupe Fedrigoni. Une offre sera ainsi faite à des investisseurs institutionnels qualifiés en Italie et à l'étranger (principalement aux Etats-Unis, et à l'exception du Japon, de l'Australie et du Canada pour des raisons de concurrence déloyale) ainsi qu'au public général en Italie.

Fedrigoni est un des plus importants groupes papetiers italiens et européens. Il est spécialisé dans la production de papiers spéciaux pour l'impression, l'édition, les étiquettes, la reliure, l'emballage ainsi que les papiers de sécurité et les billets de banque. A en croire les chiffres, Fedrigoni est une des rares entreprises qui semble s'être reprise à merveille de la crise mondiale qui a touché les secteurs industriels les plus disparates ces cinq dernières années. Le papetier italien voit en effet ses profits augmenter et son endettement diminuer. En 2013, Fedrigoni a atteint un chiffre d'affaires de 809 millions d'euros, soit une croissance de 3 % par rapport à 2012 (721.907.000 € en 2010). Environ deux tiers de ses ventes sont réalisés en dehors de l'Italie. Par rapport au premier semestre 2013, Fedrigoni enregistre encore une croissance de 9 % en 2014, principalement dû au segment " Papier et sécurité ".

Favini, un autre papetier italien, est aussi attendu sur le marché boursier en automne.

Sources : Stampamedia, Piazzaffari.info, Milano Finanza

En savoir plus sur: