Geert Heylen, directeur général de Febelgra

15/08/11 à 00:00 - Mise à jour à 14/08/11 à 23:59

Source: Nouvelles Graphiques

Febelgra s'est trouvée un nouveau directeur général en la personne de Geert Heylen, entré en service le 1er juillet. M. Heylen succède à Jan De Brabanter, remercié en janvier dernier, dont les fonctions avaient été assurées ces derniers mois ad interim par l'ancien secrétaire général, Jos Rossie.

Geert Heylen, 42 ans, est assistant social de formation. Avant de rejoindre Febelgra, il a longtemps oeuvré au sein de la fédération des transporteurs routiers, Febetra, puis à la direction du secrétariat social Sodalis, lié à cette dernière. À ce titre, il a notamment siégé au sein de la CP 140 et au conseil d'administration du FSTL (Fonds Social Transport et Logistique).

"Je n'ai pas de lien avec le secteur graphique, reconnaît-il, mais j'ai l'expérience de la gestion d'une équipe à travers tout le pays et celle de la défense d'une profession. Je ne porterai pas d'appréciation sur l'industrie graphique, parce que je dois encore apprendre à la connaître ; mais de prime abord, je peux dire qu'elle m'apparaît, malgré ses difficultés, comme un secteur passionnant, avec de nombreuses facettes."

L'engagement du nouveau directeur général cadre dans une stratégie renouvelée de Febelgra qui définit un double objectif : d'une part, l'évolution vers une fédération à la structure simplifiée et, d'autre part, l'accroissement de ses performances en termes de service pour tous ses membres. "J'ai reçu du conseil d'administration un mandat très clair, reprend M. Heylen. Febelgra doit affirmer une vision unique et parler d'une seule voix, tout en conservant un lien fort avec ses membres au travers des branches régionales."

Avec cette nouvelle dynamique, Febelgra se revendique comme porte-parole officiel de ses membres et du secteur graphique auprès de toutes les organisations et de tous les interlocuteurs. Febelgra vise également une expansion vers d'autres activités dans les secteurs graphiques et de la communication et se veut être un laboratoire d'innovation et de veille technologique.