Heidelberg dévoile la presse jet d'encre numérique B1

22/02/16 à 00:50 - Mise à jour à 00:50

L'annonce par communiqué de presse d'Heidelberg concernant sa nouvelle presse numérique ne date pas d'hier, mais le 19 février fut la concrétisation: la Primefire 106 a pu être observée pour la première fois. La presse jet d'encre B1 est conçue pour la production d'impression industrielle. La machine vise principalement le segment de l'impression d'emballage.

Heidelberg dévoile la presse jet d'encre numérique B1

La presse numérique est équipée des têtes d'impression Samba de Fujifilm, fonctionne avec des encres aqueuses pigmentées à faible migration et éjecte de très fines gouttes de 2 picolitres. La taille des gouttelettes peut varier jusqu'à 12 picolitres grâce à des têtes d'impression en niveau de gris. La presse atteint également une résolution native de 1200 x 1200 dpi, embarque sept couleurs et atteint une vitesse de 2000 feuilles/heure.

La presse est pourvue du margeur de la Speedmaster XL 106. Cette unité est suivie de ce que le fabricant appelle un 'conditioner unit' où un 'coating' - d'autres fabricants de presse jet d'encre utilisent le terme bonding agent - avec un rouleau anilox est appliqué sur le substrat afin d'empêcher que les gouttelettes à la surface du substrat ne coulent. Juste avant le margeur, la presse dispose aussi d'une vernisseuse classique pour appliquer le vernis sur la totalité de la feuille ou de façon repérée. Pour le vernis repéré, la machine fait usage d'une plaque vernis qui est insérée mécaniquement. Selon le directeur d'Heidelberg, cette forme de finition conventionnelle en ligne n'est pas toujours la solution idéale pour les capacités d'une machine de production numérique, mais des collaborations avec d'autres entreprises sont en vue pour la finition numérique. La finition peut toutefois toujours se faire offline. Le margeur est basé sur celui de la Speedmaster XL 106, mais dispose d'un dispositif logistique spécial permettant de manipuler plus facilement de plus petites piles de feuilles en vue de poursuivre la finition. Cela paraît vague, mais Heidelberg a préféré ne pas en dire plus.

La presse numérique est le fruit de la collaboration entre Heidelberg et Fujifilm. Certains développements sont brevetés. L'encre et les têtes sont fabriquées par Fujifilm qui vendra aussi la presse. Mais pour l'heure aucun nom n'est encore décidé.

La Primefire 106 sera exposée à la drupa. Par la suite, une série de tests sera effectuée chez un imprimeur allemand. La production en série suivra en 2017.

Heidelberg avait déjà collaboré avec Fujifilm pour sa presse numérique d'étiquettes Gallus avec les têtes d'impression jet d'encre Samba qui a connu sa première mondiale à Labelexpo Bruxelles en septembre 2015.

Le dévoilement de la Primefire 106 a aussi été l'occasion de rebaptiser les systèmes d'impression numérique de la gamme d'Heidelberg : Versafire (Linoprint - gamme basée sur les imprimantes à toner de Ricoh), Labelfire (les presses numériques Gallus), Omnifire (Jetmaster - la gamme pour l'impression d'objets ; ou l'impression 4D dans le jargon d'Heidelberg). Nouveauté: une plus grande Omnifire 1000 (objets jusqu'à un mètre) avec un robot à six axes de rotation développé par Heidelberg. Les objets peuvent y être imprimés de tous côtés. Ce système d'impression utilise aussi des têtes d'impression Samba, mais qui éjectent des gouttelettes plus épaisses.

Heidelberg annonce encore:

-une nouvelle console de commande de la presse avec un écran de 65", une résolution de 4K et une utilisation intuitive d'un appareil similaire à un smartphone. CEO Dr. Gerold Linzbach: "les opérateurs devraient être capables d'utiliser une presse en quelques semaines, voire quelques mois. Une formation de plusieurs années appartient au passé."

- La nouvelle Speedmaster XL 75 Anicolor 2 pour des changements de job plus rapides. Une simple pression sur le bouton (Anicolor Booster) permet d'atteindre de plus hautes densités d'encre sans devoir changer le rouleau Anilox ou les encres.

- Davantage de technologie XL pour la Speedmaster CX 102.

- Jusqu'à 50 pour cent de productivité supplémentaire avec la nouvelle génération de plieuses Stahlfolder TH/KH 82-P.

En conclusion: Heidelberg a plus de 25.000 machines connectées et des modules Prinect qui fournissent des données via un réseau en ligne sécurisé. Ces données permettent aux experts d'Heidelberg d'analyser de façon proactive et continue le processus de production (remote monitoring) et d'agir sur l'efficacité de la production (Performance Plus). Heidelberg va à cet égard développer des services pour aider ses clients à avoir des machines davantage disponibles et une production plus allégée. Le modèle d'affaires d'Heidelberg dans le cadre de Performance Plus est basé sur les économies que l'entreprise graphique réalise.

En savoir plus sur: