Heidelberg garde le cap

18/06/12 à 00:00 - Mise à jour à 17/06/12 à 23:59

Source: Nouvelles Graphiques

Heidelberg a publié les résultats de son exercice financier 2011/2012, clôturé le 31 mars. Les coûts de restructuration ont creusé les pertes, mais les ventes sont restées stables et le constructeur table à présent sur un "effet drupa".

Heidelberg garde le cap

Au cours de l'exercice écoulé, Heidelberg a réalisé un chiffre d'affaires de 2,6 milliards d'euros. Hors effets de change, il est pratiquement égal à celui de l'exercice précédent (2,63 milliards). Heidelberg observe cependant que la progression du premier semestre (jusqu'en septembre 2011) a été compensée par un ralentissement au second semestre, notamment lié aux incertitudes économiques. Au déclin des ventes dans les pays industrialisé a répondu une nouvelle croissance des marchés émergents (Chine, Brésil et Russie en tête), qui représentent désormais 46 % du chiffre d'affaires.

Le carnet de commande a reculé de 7 % (10 % pour la division d'équipements), à 2,55 milliards d'euros. Une décroissance que le constructeur attribue à l'attentisme du marché, à la veille de la drupa. Heidelberg s'attend à présent à récolter les fruits de sa présence au salon, ce qui doit lui permettre d'enregistrer, à la fin de l'exercice en cours, un résultat opérationnel positif. Le carnet de commande du premier trimestre devrait atteindre 800 millions d'euros (contre 665 millions un an plus tôt).

Entretemps, les coûts liés au plan de restructuration Focus 2012 ont contribué à creuser les pertes, qui ont atteint 230 millions d'euros en 2011/2012 (contre 129 millions de perte de 2010/2011). Les effets du plan devraient être pleinement ressentis en 2013/2014. À cette date, Heidelberg vise un résultat opérationnel de 150 millions d'euros, avec un bénéfice net.

En savoir plus sur: