Heidelberg mise sur l'industrie 4.0

29/02/16 à 00:40 - Mise à jour à 11:51

Heidelberg souhaite fournir à ses clients les briques de base (Internet des objets, Big Data, usines intelligentes) pour l'Industrie 4.0 en prônant une manière de produire allégée et une approche réfléchie de la collaboration et des achats.

Heidelberg mise sur l'industrie 4.0

Heidelberg compte plus de 25 000 machines connectées, avec des modules Prinect qui génèrent du Big Data en ligne. Les presses Speedmaster XL, par exemple, contiennent quelque 3 000 capteurs qui livrent des trésors d'informations utiles. Une seule machine peut ainsi permettre de récolter jusqu'à 500 millions d'éléments de données par an. Une fois que l'on dispose de suffisamment de matière, on peut soumettre les données à des algorithmes afin d'en tirer des analyses prospectives. Ce moment est arrivé.

Heidelberg SystemService va utiliser les données rassemblées dans le monde entier et les offrir à ses clients sous le label Smart Services. Ceux-ci prennent la forme de deux nouveaux services payants :

-Remote Monitoring : service proactif de télésurveillance pour les machines installées. Des irrégularités peuvent être détectées et des manquements prédits par le biais d'algorithmes systèmes, après quoi un plan d'entretien en ligne ou hors ligne est établi. La surveillance à distance vise à augmenter le taux de disponibilité machine (uptime).

-Performance Plus a pour but d'améliorer les prestations globales de l'imprimerie. Le service intègre une approche intégrée : des audits jusqu'à l'adoption d'un plan en différentes phases, comprenant la gestion du changement auprès du personnel, la mise en oeuvre, les formations et le suivi. Et ce à partir du moment où la commande rentre jusqu'à celui de sa facturation. Heidelberg se fait rémunérer pour ce service sur la base des économies réalisées.

Ouvert 24h/24 et 7j/7, l'eShop Heidelberg reçoit un Assistant Heidelberg intelligent qui permet de faire du smart shopping dans le cloud Heidelberg. L'Assistant Heidelberg a pour mission de faciliter et d'automatiser le processus de commande pour le client. À l'avenir, les machines devraient pouvoir commander elles-mêmes leurs consommables de manière semi-automatique ou automatique. L'automatisation industrielle du secteur se poursuit et l'Internet des objets est de plus en plus proche.

En savoir plus sur: