Heidelberg rachète les vernis et les produits chimiques de Fujifilm

12/06/17 à 10:56 - Mise à jour à 10:55

Le constructeur allemand rachète l'activité de consommables du fabricant japonais dans la région EMEA (Europe-Moyen-Orient-Afrique). Heidelberg renforce ainsi sa position sur le marché des consommables pour machines d'impression.

Heidelberg rachète les vernis et les produits chimiques de Fujifilm

Deux usines sont concernées par le rachat des consommables de Fujifilm par Heidelberg : celles de Kruibeke en Belgique et de Reutlingen en Allemagne. L'activité représente un chiffre d'affaires de 25 millions d'euros et comprend les produits pour le nettoyage des machines et les vernis d'impression. Avec ce rachat, Heidelberg effectue un pas de plus dans sa stratégie de croissance basée sur la constitution d'un portefeuille de produits complet permettant de répondre à tous les besoins du marché. Il avait déjà racheté en 2008 le britannique Hi-Tech Coatings et en 2014 le belge BluePrint Products qui fabriquent ce type de consommables.

" L'acquisition des sites de production de vernis et de produits chimiques pour l'impression de Fujifilm dans la région EMEA nous aide à devenir une entreprise digitale et nous permet d'offrir à nos clients un portefeuille complet qui va des technologies aux services en passant par les consommables ", dit Rainer Hundsdorfer, CEO de Heidelberg. Heidelberg ambitionne de porter sa part de marché à 10% en Europe et de compter parmi les cinq premiers fournisseurs mondiaux de vernis. La transaction devrait s'achever en juillet 2017. Quant à Fujifilm, il continuera de se concentrer sur la fourniture des plaques.

Heidelberg et Fujifilm n'en sont pas à leur première collaboration. Rappelons-le, Fujifilm a développé les moteurs d'impression jet d'encre de la Primefire 106 et celui de la Labelfire 340 de Gallus, la presse numérique à laize étroite de la filiale de Heidelberg.

Deux nouvelles structures

Orientant son entreprise vers le numérique, Heidelberg a défini le 1er avril 2017 deux nouvelles structures : Heidelberg Digital Technology (HDT) et Heidelberg Digital Business & Services (HDB). La division HDT rassemble les opérations relatives à l'offset feuille, l'impression d'étiquettes et au postpresse. Elle s'occupe également du développement, de la production et du marketing des technologies et des produits pour les nouveaux modèles d'affaires. Tandis que la division HDB concerne la gestion des opérations relatives aux services, consommables, équipements, technologies d'impression numérique et les solutions pour toute la filière.

Spécialisé dans les machines pour l'impression offset en feuilles et bobines, la sérigraphie et l'impression numérique, Heidelberg a réalisé un chiffre d'affaires de 2,5 milliards d'euros sur l'exercice (décalé) 2016-2017. Il emploie 11.500 personnes.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos