Heidelberg s'assainit pour retrouver la voie de la rentabilité

17/02/14 à 00:00 - Mise à jour à 16/02/14 à 23:59

Source: Nouvelles Graphiques

Les ventes de presses et équipements ont baissé, mais les marges sur le service se sont étoffées. Heidelberg pense pouvoir clore son exercice fiscal sur un bénéfice net.

Heidelberg s'assainit pour retrouver la voie de la rentabilité

Heidelberg entend clore, sur un bénéfice net, son exercice fiscal qui se termine au 31 mars. Le constructeur s'attend probablement à un recul de ses ventes de 10 %, mais les mesures prises pour réduire les coûts et élargir les marges devraient permettre d'atteindre cet objectif.

Selon le CEO, Gerold Linzbach, le chiffre d'affaires des neuf premiers mois s'est arrêté à 1,7 milliard d'euros, contre 1,9 milliard d'euros pour 2012, qui était une année drupa. La baisse s'expliquerait par un euro fort, ainsi que par le ralentissement des investissements en Inde et au Brésil. En région EMOA, le plus fort recul est observé en Allemagne et au Royaume-Uni. Les ventes aux États-Unis ont, en revanche, progressé au troisième trimestre, portées par une légère reprise de l'économie américaine.

L'accent chez Heidelberg est mis sur l'amélioration des marges et le désengagement des activités trop peu rentables. Alors que les rentrées liées à la vente de machines ont baissé, la division Services (y compris la vente de consommables) est parvenue à maintenir un chiffre d'affaires stable et à améliorer la profitabilité.

Heidelberg ne fait pas exception. La fédération allemande de l'industrie mécanique fait savoir que les ventes de presses, au cours des neuf premiers mois de 2013, on chuté de 11 %, les commandes entrantes accusant une baisse de 6 % par rapport à l'année précédente.

En savoir plus sur: