Hélio Charleroi va licencier 40 % de son personnel

16/04/12 à 00:00 - Mise à jour à 15/04/12 à 23:59

Source: Nouvelles Graphiques

La direction de l'imprimerie Hélio Charleroi, à Fleurus, a fait connaître son intention de se séparer de 111 travailleurs sur 262, soit environ 40 % du personnel. La procédure Renault a été lancée.

Hélio Charleroi va licencier 40 % de son personnel

Conformément à celle-ci, direction et représentants du personnel entameront cette semaine une série de consultations, avant la négociation du plan social. Dans l'attente de ces discussions, le personnel a choisi de poursuivre le travail et d'honorer les commandes.

En dehors du licenciement collectif, qui devrait concerner 90 ouvriers et 21 employés et cadres, la direction souhaite également revoir l'organisation du travail et les salaires. En outre, la plus ancienne des cinq rotatives devrait être mise hors service. Hélio Charleroi conserverait dès lors quatre presses en exploitation, dont deux rotatives de 4,32 m de laize et deux autres de 2,54 m. Cette réorganisation "ne réduirait pas significativement (sa) capacité de production".

La direction évoque, pour justifier ces mesures, la surcapacité et la guerre des prix sur le marché graphique européen, entraînées par la décroissance de la demande. Hélio Charleroi, qui imprime notamment les catalogues d'Ikea, de La Redoute, de Thomas Cook, mais aussi des magazines tels que Ciné Télé Revue, Dag Allemaal et d'autres, souffre surtout d'un problème de rentabilité, sur un marché hélio en crise. En 2010, l'entreprise avait imprimé 141.000 tonnes de papier, soit 10.000 de plus que l'année précédente, tout en subissant une baisse de son chiffre d'affaires, de 72,3 à 67,4 millions d'euros.

Hélio Charleroi, qui occupe le 6e rang des imprimeries belges par le chiffre d'affaires, appartient depuis 2008 au groupe CirclePrinters, présent dans différents pays d'Europe. L'année dernière, la branche française du groupe avait été entièrement démantelée.

En savoir plus sur: