HP Indigo passe le test du désencrage

09/01/12 à 00:00 - Mise à jour à 08/01/12 à 23:59

Source: Nouvelles Graphiques

HP et ArjoWiggins ont mené avec succès un test de désencrage avec des papiers imprimés sur HP Indigo.

L'essai, mené à l'usine ArjoWiggins Greenfield, à Château-Thierry, concernait un lot de vieux papiers en mélange, comprenant 5 % de travaux HP Indigo. Au total, il comprenait 9 tonnes d'imprimés HP Indigo sur différents papiers couchés et non couchés, avec différentes charges d'encre, y compris des travaux photo.

"L'essai a confirmé la particularité des imprimés HP Indigo, que nous sommes malgré tout parvenus à désencrer très correctement pour obtenir une pâte recyclé d'une blancheur tout-à-fait équivalente à notre production habituelle", nous a indiqué Laurent Benault, directeur des opérations de Greenfield.

Greenfield produit une pâte désencrée haut de gamme, d'une blancheur et d'une propreté supérieures, essentiellement destinée à la fabrication de papiers graphiques, couchés ou non. C'est avec cette pâte qu'ArjoWiggins a développé son papier recyclé Cocoon. Son processus industriel, très performant, comprend trois boucles de désencrage, dont deux comprennent une étape de dispersion.

"Cela ne prouve pas que cela peut fonctionner dans n'importe quelle usine", a réagi Axel Fischer, directeur des relations publiques de l'association du désencrage Ingede. "Ce n'est pas un modèle valable pour toutes les usines de désencrage et cela ne modifie en rien notre point de vue sur le désencrage de HP Indigo".