Impika repousse les limites du jet d'encre : 375 m/min

30/04/12 à 00:00 - Mise à jour à 29/04/12 à 23:59

Source: Nouvelles Graphiques

Le constructeur français Impika présentera à la drupa plusieurs nouveautés, dont la rotative à jet d'encre iPrint eXtreme, annoncée à 375 m/min, et le concept Genesis, de la bobine à la feuille.

Impika est connu pour ses systèmes inkjet à haut volume, destinés à l'impression de documents. Les caractéristiques de sa nouvelle rotative iPrint eXtreme, qui sera présentée à la drupa, paraissent toutefois phénoménales : en fonction de la résolution (jusqu'à 1.200 dpi), elle pourra atteindre une vitesse maximale de 375 m/min sur une laize de 711 mm, soit environ 200.000 pages A4 couleur par heure. Elle est équipée de têtes inkjet piézo de une à six couleurs. Impika la destine aux applications commerciales, au marketing direct, au livre et aux journaux. Il reste à en connaître le prix et à en juger de visu la qualité d'impression, que le constructeur affirme comparable à l'offset.

Impika exposera encore d'autres nouveautés, dont une version large de l'iEngine 1000 présentée à l'Ipex 2010 : l'iEngine 1000 L (220 mm de laize pour une vitesse de 150 m/min en couleur). Les visiteurs pourront aussi découvrir l'iPrint Compact, capable d'imprimer en dupex (recto/verso) et en 2 poses sur une seule tour d'impression (jusqu'à 127 m/min). La gamme iPrint est complétée par l'eVolution : une solution modulaire, offrant des vitesses de 40 à 250 m/min selon les configurations.

Enfin, Impika présentera à Düsseldorf le concept Genesis : un système d'impression inkjet couleur de la bobine à la feuille, capable de produire jusqu'à 160 pages par minute, aussi bien en recto que recto/verso.

Fondée en 2003 par des experts issus de la société Gemplus (spécialiste de la carte à puce), Impika revendique aujourd'hui un parc installé de 250 machines dans le monde. L'entreprise, qui occupe 55 personnes à Aubagne, non loin de Marseille, a réalisé l'année dernière un chiffre d'affaires de 16,6 millions d'euros.

En savoir plus sur: