istaprint s'offre Albumprinter...

31/10/11 à 00:00 - Mise à jour à 30/10/11 à 23:59

Source: Nouvelles Graphiques

L'Américain Vistaprint, spécialisé dans les services d'impression via l'internet, a réalisé le "gros coup" de la semaine dernière en rachetant le Néerlandais Albumprinter pour 60 millions d'euros.

Albumprinter est l'un des principaux fournisseurs européens d'albums photo, implanté via ses marques dans différents pays dont l'Allemagne, la Belgique, la France, la Grande-Bretagne et, depuis peu, la Suède. Albumprinter, qui emploie environ 150 personnes, a réalisé un chiffre d'affaires de 37 millions d'euros sur les 12 derniers mois. L'entreprise devrait poursuivre ses activités sous sa propre marque.

Vistaprint, son nouveau propriétaire, fournit aux PME et aux particuliers, via un portail web, des imprimés et des produits de marketing (cartes de visite, dépliants, posters, autocollants mais aussi aimants, porte-clés, t-shirts, stylos...). Vistaprint, qui opère à l'échelle internationale, exploite 24 sites web locaux et exporte ses produits dans plus de 130 pays. L'entreprise occupe 2.800 collaborateurs, pour un chiffre d'affaires de 817 millions de dollars. Ce rachat lui permet d'élargir à la fois sa clientèle en Europe et son portefeuille de produits, en intégrant l'expertise d'Albumprinter.

"Albumprinter nous apporte une culture d'entreprise orientée vers la satisfaction du client et l'interface intuitive avec l'utilisateur, ainsi que son expérience dans la production d'albums photo, une marque de premier plan et un solide profil financier", déclare Robert Keane, le PDG de Vistaprint.

...et essuie une condamnation pour concurrence déloyale

Dans le même temps, Vistaprint vient de se voir condamner en appel pour concurrence déloyale et publicité mensongère par un tribunal de Dresde.

Son concurrent allemand print24 reprochait à Vistaprint d'avoir proposé sur internet des imprimés prétendument gratuits, pour lesquelles des frais étaient malgré tout facturés aux clients. Une pratique déloyale et mensongère, qui lui a fourni un avantage concurrentiel non fondé.

Ce verdict confirme un jugement déjà rendu en première instance, en novembre 2010. Vistaprint devra indemniser son concurrent pour les dommages causés depuis le 11 février 2011. À cet effet, la firme américaine devra communiquer à print24 le montant des commandes et du chiffre d'affaires réalisés dans le cadre des pratiques condamnées. Le montant du litige est évalué à 250.000 euros.