KBA : recul des investissements mondiaux en rotatives journaux

14/10/13 à 00:00 - Mise à jour à 13/10/13 à 23:59

Source: Nouvelles Graphiques

Selon ses propres chiffres, KBA a capté environ 40 % des commandes de rotatives journaux neuves en 2012, et plus de 40 % pour l'année en cours.

KBA : recul des investissements mondiaux en rotatives journaux

Le chiffre d'affaires cumulé réalisé par les constructeurs de machines sur les rotatives de labeur et de journaux neuves reste toutefois largement en deçà de celui de 2007, année record (1,7 milliard d'euros). En 2009, année de crise, il a touché le fond, avec 600 millions d'euros. Il s'est établi à 630 millions d'euros en 2012. KBA s'attend à une nouvelle baisse, à 500 millions d'euros, pour 2013. Selon les prévisions pour 2015, les investissements en rotatives offset vont continuer à décliner, jusqu'à 400 millions d'euros.

Claus Bolza-Schünemann, président de KBA, a déclaré à la récente World Publishing Expo de Berlin, trouver que la réduction de la capacité de production des constructeurs n'était pas encore suffisante pour être conforme à la situation du marché.

En plus d'une réduction de capacité supplémentaire, KBA entend compenser la baisse des ventes de rotatives offset neuves par un éventail de services plus étoffé et une offre élargie pour les secteurs de l'emballage et de l'impression numérique. En l'occurrence, le constructeur de presses allemand dispose dans son assortiment d'une rotative numérique depuis la drupa : la KBA Rotajet.