L'imprimerie du Standaard, Printing Partners, quitte Grand-Bigard en 2021

12/09/16 à 00:10 - Mise à jour à 00:10

Printing Partners a décidé de fermer son imprimerie de journaux à Grand-Bigard en 2021, là où sont imprimés De Standaard, Metro, Vers l'Avenir et une partie de Het Nieuwsblad. Les activités seront centralisées à Paal-Beringen dans le Limbourg, a annoncé Printing Partners le 6 septembre.

L'imprimerie du Standaard, Printing Partners, quitte Grand-Bigard en 2021

L'intention d'un licenciement collectif et de fermeture de l'imprimerie à Grand-Bigard a été annoncée jeudi dernier lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire. " Nous avons annoncé l'intention aujourd'hui, car nous voulons nous laisser cinq années de temps afin de trouver une solution pour les 158 employés impliqués ", dit Paul Huybrechts, l'administrateur délégué de Printing Partners. Par ailleurs, le départ volontaire et la pension anticipée font partie des possibilités.

Investissements à Paal-Beringen

Au cours des prochaines années, Paul Huybrechts s'attend à " 30 à 40 emplois vacants " pour l'imprimerie de Paal-Beringen, où sont entre autres mis sous presse les titres Gazet van Antwerpen, Het Belang van Limburg, Het Nieuwsblad, De Telegraaf et De Limburger. A Paal-Beringen, 38 millions d'euros y seront investis prochainement. Actuellement, l'imprimerie compte environ 120 travailleurs.

" Malgré des tirages en berne et une demande croissante pour les éditions numériques, nous continuons de croire en un avenir pour les journaux en papier ", dit encore Paul Huybrechts. " Mais nous devons contrôler nos coûts fixes. De plus, nos installations ont un certain âge, nous avons donc dû faire des choix en investissement. " Différents scénarios ont été envisagés, avec comme conclusion qu'une " centralisation des activités sur le site actuel de l'imprimerie à Paal-Beringen était la plus appropriée ".

Printing Partners a été fondée en 2010 en tant que coentreprise des groupes de presse Corelio et Concentra, qui ont depuis fusionné pour devenir Mediahuis.

Source Belga/NS

On peut encore lire sur le site de De Tijd que :

-La fermeture est une conséquence d'une prévision pluriannuelle qui suppose une baisse encore de moitié des tirages papier d'ici 2030.

-Les biens fonciers et immobiliers à Grand-Bigard ont déjà été vendus. A l'exception de l'imprimerie, la rédaction du journal De Standaard et quelques services commerciaux demeurent encore.

En savoir plus sur:

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos