La cartonnerie sans combustibles fossiles d'Iggesund est en vue

23/06/14 à 00:00 - Mise à jour à 22/06/14 à 23:59

Source: Nouvelles Graphiques

A la mi-avril, la cartonnerie suédoise d'Iggesund Paperboard a réussi à répondre à tous ses besoins énergétiques en fonctionnant uniquement à la bioénergie.

La cartonnerie sans combustibles fossiles d'Iggesund est en vue

" Nous approchons très fort de notre objectif de voir la papeterie fonctionner sans combustibles d'origine fossile. Cette vision a déterminé la nature de nos investissements pendant une longue période ", dit Olov Winblad von Walter, directeur de la cartonnerie.

La nouvelle chaudière de récupération qui, mise en marche au printemps 2012, a représenté un investissement de 250 millions d'euros est un maillon important dans la production sans combustibles fossiles. La chaudière a permis à Iggesund Mill d'augmenter la production annuelle de pâte à papier de 350.000 à 450.000 tonnes. Avec la nouvelle chaudière de récupération, les matières réutilisables sont extraites des processus de production et le bois est débarrassé de sa lignine pendant l'élaboration de la pâte chimique. La lignine, qui imprègne les fibres du bois et qui est responsable du jaunissement du papier "avec bois", est récupérée sous la forme d'un combustible pâteux. Elle sert à produire de la vapeur qui sera convertie en électricité et pourra être utilisée dans le processus de fabrication. D'autres sous-produits, comme les déchets de scierie ou les copeaux déclassés pour la fabrication de la pâte, sont brûlés par Iggesund dans une installation spéciale. " De cette façon, nous sommes en mesure de satisfaire plus de 90% de nos besoins en énergie. " Et il y a encore d'autres avantages.

Une fois les derniers réglages de la chaudière finalisés, il s'est avéré que les émissions de particules issues de l'usine avaient été réduites de moitié. Les émissions de sulfate, qui contribuent à l'acidification des terrains environnants, ont également chuté de plus de 80 %. La volonté de l'usine d'Iggesund est de maintenir ses émissions de matières polluantes dans l'air et dans l'eau au niveau le plus faible possible et de voir un minimum de ses déchets finir en décharge.

Il y a un peu plus d'un an, la cartonnerie Iggesunds implantée à Workington, en Angleterre, a aussi changé radicalement sa stratégie énergétique. Alors qu'elle était alimentée par du gaz naturel, l'usine est passée à l'utilisation de la biomasse par l'installation d'une nouvelle chaudière fonctionnant aux biocombustibles. Cela a nécessité un investissement de 122 millions d'euros. Aujourd'hui, l'usine à papier utilise exclusivement des biocarburants pour la production. En plus de ses propres besoins en énergie, l'usine fournit également de l'électricité sans combustible fossile pour le réseau britannique.

En savoir plus sur: