La plus grande imprimante 3D au monde conçue au Limbourg

11/06/18 à 07:57 - Mise à jour à 08:04

Le fabricant de machines IMA a développé une imprimante 3D industrielle d'une capacité de 4m³ pour la start-up Colossus de Genk. Sa particularité est de pouvoir fabriquer des objets de près de trois mètres de long à partir de différents types de matériaux recyclés réduits en granules et d'être transportable.

La plus grande imprimante 3D au monde conçue au Limbourg

La start-up Colossus de Genk teste une imprimante 3D géante livrée par le fabricant de machines IMA de Houthalen-Helchteren. Le dispositif est unique, car il permet d'imprimer des objets divers 50 fois plus vite que d'autres imprimantes 3D. Les applications peuvent atteindre 2,67 x 1 x 1,5 m (L x H x l) et 3 à 10 kg par heure. Les objets peuvent être fabriqués à partir de matériaux recyclés comme le plastique, le carbone ou le bronze.

Colossus est partie de l'idée de recycler des gobelets en plastique du festival Pukkelpop pour en faire du mobilier résistant grâce à l'impression 3D. " Aucun fournisseur existant dans la technologie 3D n'avait une bonne solution : soit c'est trop cher, soit cela prenait trop de temps, soit notre produit était trop gros. Nous avons donc commencé à développer nous-mêmes une nouvelle technologie pour extruder rapidement de grandes quantités de granulés de déchets afin de créer de grands objets 3D. " Colossus qui planche sur le développement de la machine et du logiciel a fait appel à IMA pour la construction de l'imprimante 3D. Des entreprises du Limbourg telles que Vansichen Lineairtechniek et Budé sont intervenues pour fournir le conteneur en verre. L'imprimante 3D est mobile. Elle sera installée sur de nombreux festivals d'été tels que Pukkelpop et Tomorrowland. Les visiteurs pourront ainsi voir leurs vieux gobelets transformés en objets fonctionnels. Colossus entend également viser les entreprises et les administrations publiques pour fabriquer du mobilier urbain à partir de leurs propres déchets.

Pour l'heure, Colossus teste la première version de l'imprimante 3D avec différents types de granules comme matière première, ce afin de déterminer quels types de déchets peuvent être recyclés en fonction des applications souhaitées. " Nous testons tout : du plastique mélangé à du carbone, de la fibre de verre, du bois, du bronze, du fer ou du caoutchouc. Ceci dans toutes les couleurs et formes. Les possibilités sont infinies et c'est pourquoi il y a beaucoup d'intérêt au niveau national et à l'étranger ", dit le Suisse Philippe Merillet, cofondateur de Colossus. Colossus vendra à la fois la technologie et se chargera des installations. La startup espère pouvoir construire leur usine dans le Limbourg avec l'appui d'investisseurs. Avec cette machine, les fondateurs Philippe Merillet et Harold Van Der Straten Ponthoz mettent sur le marché une solution durable de gestion des déchets.

Source : MadeinLimburg.com, Colossusprinters.com