Le nouveau Kodak est en marche

16/09/13 à 00:00 - Mise à jour à 15/09/13 à 23:59

Source: Nouvelles Graphiques

Un nouveau chapitre s'ouvre pour Kodak. Après vingt longs mois de restructuration, Kodak est officiellement sorti du Chapitre 11, le régime de protection contre les faillites de la loi américaine, le 3 septembre 2013. Une nouvelle société renait et se positionne comme une compagnie hautement technologique, tournée vers les industries graphiques.

Le nouveau Kodak est en marche

" Le géant de la photographie est mort ", clame Claude Desbrugeres, Cluster business director France & Benelux, lors d'un point presse le 10 septembre. " Aujourd'hui, nous sommes une compagnie technologique et nous visons les marchés de l'impression". A l'issue d'une longue procédure de restructuration entamée en janvier 2012, Kodak change de visage. L'entreprise est à nouveau " saine " et " rentable ", insiste Claude Desbrugeres qui assure une rentabilité pour 2014 de 2,6 milliards de dollars. C'est désormais une société technologique b-to-b, et non plus b-to-c, qui vise les segments de la communication graphique, les emballages, l'impression fonctionnelle, mais aussi les services aux entreprises. Kodak prend un nouveau virage sur le thème de 'What's next is now', entendez 'le futur c'est maintenant'.

Communication graphique

Les technologies phare de Kodak pour la communication graphique sont les plaques Sonora pour l'offset, l'impression jet d'encre Stream ou encore les systèmes CtP. Kodak espère prendre une part de marché dans ce segment de 13 milliards de dollars sur un marché total de 455 milliards de dollars.

Emballage

Dans ce second segment en pleine expansion de l'emballage, Kodak cible en particulier les emballages 'intelligents'. Ce marché devrait rapporter à la société deux milliards de dollars sur un marché global de 247 milliards de dollars. Ici aussi, Kodak estime avoir les nouvelles technologies adéquates pour répondre aux besoins des imprimeurs avec notamment ses plaques Flexcel pour la flexo et l'impression jet d'encre Stream.

Impression fonctionnelle

L'impression fonctionnelle reste encore un marché à explorer pour Kodak, mais lui semble être très prometteur. L'impression de capteurs pour les écrans tactiles de smartphone est le projet central de ce segment, avec entre autres la technologie laser à point carré. Kodak a d'ailleurs signé un partenariat de fabrication conjointe avec UniPixel Displays, une entreprise technologique texane. Les résultats doivent être annoncés pour 2014. Deux milliards de dollars de gain sont prévus sur un marché total de 28 milliards de dollars.

Antonio Perez, le CEO de Kodak restera au poste pendant encore un an jusqu'à ce que le nouveau conseil d'administration désigne un successeur. Cependant, il restera consultant afin de faciliter la transition pendant maximum deux ans. Le siège social de la société américaine Kodak est implanté à Rochester, à New-York. Le chiffre d'affaires s'élève actuellement à 2,5 milliards de dollars et totalise à présent 8.500 employés contre 120.000 en 1973. Kodak a installé dans le monde entre autres plus de 60.000 systèmes de flux Prinergy, 16.000 CtP et compte 25.000 clients.

En savoir plus sur: