Le système PaperLab d'Epson débarque en Europe en 2017

21/11/16 à 00:10 - Mise à jour à 09:12

PaperLab est un système de transformation du papier usagé en papier recyclé de bureau imprimable via un procedé à sec. Epson présentera pour la première fois la machine en Europe l'année prochaine.

Le système PaperLab d'Epson débarque en Europe en 2017

Le PaperLab est le premier système de fabrication de papier pour bureau au monde capable de produire du nouveau papier à partir de papier usagé broyé en toute sécurité* avec une conmmation d'eau minimale*.

Le concept du PaperLab sera présenté pour la première fois en Europe au CeBIT (Hanovre, du 20 au 24 mars).

Les organisations peuvent utiliser le PaperLab pour produire différents types de papier. Ce peut être du papier de bureau aux formats A4 et A3, des cartes de visites (papier plus épais au choix), des papiers de couleur, voire même du papier olfactif. Le système utilise du papier usagé normal comme matière première.

Caractéristiques du PaperLab

1. Processus de recyclage au bureau

Habituellement, le circuit de recyclage du papier est long. Il consiste à transporter le papier usagé du bureau vers une usine de recyclage avant de le réintroduire dans le circuit commercial. Avec PaperLab, Epson cherche à raccourcir ce processus et à localiser un nouveau processus de recyclage sur un seul et unique lieu : le bureau.

2. Destruction sécurisée de documents confidentiels

Jusqu'à présent, les entreprises devaient s'adresser à des sous-traitants pour détruire leurs documents confidentiels ou devaient elles-mêmes les passer à la déchiqueteuse. Avec le nouveau système PaperLab, les entreprises seront en mesure de détruire en toute sécurité et sur place les documents plutôt que de les confier à un sous-traitant. Le PaperLab transforme les documents en fibres de papier, garantissant ainsi que les informations qui y figurent sont intégralement détruites.

3. Production ultra-rapide de différents types de papier

Après l'avoir alimenté de papier usagé et appuyé sur le bouton Démarrer, il faut environ 3 minutes au PaperLab pour produire les premières feuilles de papier. Le système peut sortir environ 14 feuilles au format A4 par minute, soit 6 720 feuilles sur une journée de 8 heures.

4. Performance environnementale

Le PaperLab fabrique du papier sans consommer d'eau. Généralement, il faut environ une tasse d'eau pour fabriquer une simple feuille au format A4. L'eau étant une ressource mondiale précieuse, Epson a décidé d'utiliser un procédé à sec pour son système PaperLab.

De plus, le recyclage du papier sur site, au bureau, diminue et simplifie les étapes du recyclage. Avec PaperLab, les utilisateurs achètent moins de papier et réduisent leurs émissions de CO2 liées au transport.

Technologie du PaperLab

Epson ne cesse de développer des technologies compactes, de haute précision et économes en énergie, ensuite intégrées dans ses différents produits et systèmes qui offrent une précision et une performance exceptionnelles. Fort de ce savoir-faire dans le domaine de la consommation, du bureau, commercial et industriel, Epson a su développer une expertise unique dans les encres et les supports. Ainsi, le géant japonais peut produire des systèmes durables, fiables et d'une grande stabilité de fonctionnement.

Epson va encore plus loin et a développé une technologie à partir de fibres sèches : la Dry Fiber Technology, qui ne nécessite aucun apport d'eau. C'est précisément ce nouvel ensemble de technologies qu'Epson a appliqué au PaperLab.

La Dry Fiber Technology comprend trois technologies différentes : le défibrage, le liage et le compactage.

1. Défibrage

Ce mécanisme permet de transformer le papier usagé en longues fibres aussi fines que celles du coton. C'est grâce à ce procédé que les documents confidentiels sont immédiatement et entièrement détruits. Le PaperLab n'utilisant pas d'eau, le système est dépourvu de circuit et de pièces de plomberie. Compact, il est facile à installer dans un réduit ou une pièce attenante aux bureaux.

2. Liage

Il est possible d'ajouter une variété de liants à la matière, décomposée en fibres, afin d'accroître la résistance du liage et la blancheur du papier. De plus, on peut également ajouter une couleur ou un parfum, rendre le matériau ininflammable ou lui associer d'autres propriétés pour répondre à une utilisation précise.

3. Compactage

Les utilisateurs peuvent produire des feuilles aux formats A4 et A3 pour le papier de bureau, ou encore du papier pour confectionner des cartes de visite grâce à la technologie de compactage qui permet de contrôler la densité, l'épaisseur et la taille du papier.

En savoir plus sur: