Les Contributions néerlandaises veulent abolir l'enveloppe bleue

30/11/15 à 07:00 - Mise à jour à 11:18

Le mois dernier, l'Administration fiscale néerlandaise a lancé la campagne " Bon vent, l'enveloppe bleue " pour annoncer le passage obligatoire aux échanges électroniques. À la demande insistante de citoyens inquiets, l'ombudsman se penche actuellement sur cette évolution.

Les Contributions néerlandaises veulent abolir l'enveloppe bleue

Voilà déjà 100 ans que les citoyens et les entreprises aux Pays-Bas reçoivent leurs avertissements-extraits de rôle et leurs formulaires des Contributions dans une enveloppe bleue caractéristique. Quelque 150 millions d'enveloppes sont ainsi adressées chaque année. Le Service des contributions souhaite à présent procéder à une transition vers une communication exclusivement électronique via une boîte aux lettres personnelle, attribuée à chaque contribuable. Plus de 400 d'entre eux s'en sont émus auprès de l'ombudsman national au motif qu'eux-mêmes ou leurs proches ne peuvent (ou ne veulent) pas communiquer de manière numérique avec les Contributions. Celui-ci a commencé son enquête " aussi bien sur la façon dont les informations sont fournies concernant les changements, que sur la manière dont le Service des Contributions aide les gens qui ressentent cela comme un obstacle. "

Auparavant, le fabricant néerlandais des enveloppes avait déjà mis en doute le bien-fondé des plans de communication des Contributions : " Nous comprenons que vous preniez l'option de faire également usage de ce canal. Mais en abandonnant l'enveloppe bleue, c'est un instrument de marketing unique que vous jetez à la poubelle. L'enveloppe bleue est l'envoi le plus ouvert de tous les Pays-Bas. Le rêve de tout marketeer. J'espère de tout coeur que les e-mails que vous enverrez seront lus avec autant d'attention. "

En savoir plus sur: