Les possibilités d'HTML et de CSS pour l'imprimé

05/09/16 à 00:50 - Mise à jour à 00:50

Chaque année, des étudiant(e)s en médias graphiques et numériques de l'Arteveldehogeschool couronnent leur formation par un mémoire. Ken Wittebrood a reçu une belle note pour son travail de fin de baccalauréat intitulé " Étude des possibilités de pdfChip pour la production crossmédia ".

Les possibilités d'HTML et de CSS pour l'imprimé

Pour les étudiants qui ont choisi l'orientation en technologie des arts graphiques, le mémoire englobe une recherche pratique. Ken Wittebrood s'est demandé si HTML, CSS et JavaScript pouvaient être mis en oeuvre pour la livraison de fichiers PDF conformes aux exigences d'un flux de production graphique.

Pour son mémoire, Ken Wittebrood a combiné deux passions : une prédilection pour le secteur graphique et un faible pour les technologies Web. Nous le laissons en exposer lui-même les résultats.

Lorsque l'on parle de HTML et de CSS, on ne pense pas d'emblée à l'imprimé. Le secteur graphique a toutefois évolué à un rythme soutenu ces dernières années. Le terme " crossmédia " est désormais omniprésent. Les entreprises de nos jours doivent indéniablement être présentes sur le Web, mais il ne faut pas non plus sous-estimer la puissance du médium imprimé. La communication crossmédia leur impose toutefois un surplus de travail. Le contenu doit être publié sur le Web et par ailleurs paraître aussi sous forme de catalogue, de prospectus ou de livre. Les webdesigners et/ou développeurs se chargent du site en ligne, ce pour quoi ils utilisent HTML et CSS. Le même contenu est ensuite encore une fois mis en forme par un graphiste ou par le département prépresse. Ceux-ci livrent un fichier PDF à l'imprimeur, qui peut alors se mettre au travail.

L'objectif de mon mémoire de fin de baccalauréat était de vérifier si ce processus ne pouvait pas être simplifié. La question centrale de ma thèse était en substance la suivante : " Est-il possible d'utiliser HTML, CSS et JavaScript pour créer des fichiers PDF conformes aux exigences d'un flux de production graphique ? ".

L'étude proprement dite

Il peut peut-être sembler incongru de vouloir utiliser le HTML pour mettre en forme un contenu non spécifiquement destiné au Web, mais la chose n'est pas si inhabituelle. Songeons, par exemple, à l'ePUB, ce format pour liseuse électronique qui repose sur HTML et CSS.

HTML et CSS sont des langages de description de pages Web. Il est ressorti assez rapidement de mon étude que ces technologies présentent des manquements si la sortie n'est pas le Web, mais l'imprimé. Le processus de production graphique est complexe et il demande une méthode différente de celle d'une production pour l'écran. Des choses comme les CMJN, les tons directs, la définition du format de page, la compatibilité PDF, etc., ne sont pas possibles avec HTML et CSS. Et ce pour ne citer que quelques arguments qui font que HTML et CSS ne conviennent pas pour l'imprimé.

Pour dépasser les limites d'HTML et CSS, j'ai eu recours à pdfChip, de callas software. Cette application en ligne de commande permet de convertir des fichiers HTML en PDF de haute qualité, prêts à imprimer. Les programmeurs de chez callas ont, pour ainsi dire, encore étendu HTML, CSS et JavaScript, et ils ont même créé des éléments HTML et des attributs CSS supplémentaires, qui peuvent servir spécifiquement pour un flux de production graphique. Des propriétés comme les couleurs CMJN, les métadonnées, les formats de page et les espaces colorimétriques étendus deviennent possibles avec pdfChip.

En examinant de plus près ces éléments HTML et attributs CSS supplémentaires, je souhaitais apporter une réponse à des questions comme : " Comment fonctionne pdfChip ? ", " Quelles sont les possibilités ? " et " Quelles sont les barrières éventuelles de pdfChip ? ". Après l'étude de la littérature pour la recherche théorique, j'ai aussi développé quelques cas pratiques. Parmi ceux-ci, une application Web dans laquelle l'utilisateur peut introduire des données. Sur la base de ces données, le modèle HTML est complété et une imposition est générée automatiquement, laquelle peut être téléchargée comme fichier PDF/X prêt à imprimer.

Conclusion

Il est ressorti de mon étude que HTML, CSS et JavaScript, avec l'aide de pdfChip et des extensions spécifiques de HTML, CSS et JavaScript, peuvent être utilisés pour créer des fichiers PDF/X corrects. Tous les éléments nécessaires pour lesquels HTML et CSS doivent déclarer forfait en vue d'une utilisation dans un environnement graphique peuvent être gérés avec pdfChip. Des choses comme les couleurs CMJN, les tons Pantone, les profils colorimétriques et les intentions de rendu sont prises en charge, ce qui rend possible la création de fichiers PDF/X corrects avec HTML et CSS.

Selon moi, l'opérateur prépresse moderne et le graphiste seront à l'avenir de plus en plus confrontés à la communication crossmédia. Les entreprises veulent pouvoir travailler à partir d'un codebase unique, aussi bien pour le Web que pour l'imprimé. pdfChip apporte une solution adéquate. Le contenu destiné à paraître aussi bien en ligne que sur papier peut être créé ainsi à la fois plus rapidement et de manière plus efficace.

Informations complémentaires : ken.wittebrood@telenet.be

En savoir plus sur: