Nouveau modèle d'abonnement Heidelberg : le Pay-per-Use

26/02/18 à 10:38 - Mise à jour à 10:38

Dans le cadre d'un contrat d'abonnement, Heidelberg fournit un ensemble complet -- presses, logiciels, SAV et consommables -- à un producteur allemand de boîtes pliantes. Celui-ci paie pour l'utilisation de la presse et en fonction des objectifs de productivité réalisés.

Nouveau modèle d'abonnement Heidelberg : le Pay-per-Use

FK Fürther Kartonagen, fabricant de cartonnages qui fait partie du réseau d'entreprises Weig, s'est mis d'accord avec Heidelberger Druckmaschinen AG (Heidelberg) sur un nouveau modèle d'affaires numérique. Une avancée survenue dans le cadre de l'extension de son propre site d'Emskirchen. " Avec l'implémentation du nouveau modèle économique, Heidelberg ne va plus, comme par le passé, gagner de l'argent sur la fourniture d'éléments de machine, mais exclusivement sur la réalisation des objectifs de productivité et de croissance convenus ", a expliqué Toni Steffens, directeur commercial de Weig Packaging. Le modèle d'abonnement d'Heidelberg ne se limite pas à l'impression de boîtes en carton ; il est également disponible pour la production d'imprimés commerciaux.

Souhaitant s'affranchir des seules ventes et installations de capacités d'impression pour sa croissance, Heidelberg mise sur la tendance du " Pay-per-Use ", toujours plus en vogue dans le secteur de la construction mécanique. Dans le nouveau modèle digital, les presses restent la propriété d'Heidelberg et les clients rémunèrent uniquement les prestations industrielles productives, en l'occurrence, le nombre de feuilles imprimées.

Dans un modèle économique classique, le client achète les presses et paie en sus les consommables ou les services. Le nouveau modèle digital recouvre à la fois l'équipement, les consommables comme les plaques, les encres, les vernis, les produits de lavage et les blanchets, et un éventail de services étendus axés sur la disponibilité. Il diffère sensiblement, dit le constructeur, du modèle de facturation " au clic " déjà introduit par les fournisseurs de presses numériques. Si ceux-ci comptent également à la feuille, leurs calculs sont essentiellement basés sur leurs propres coûts et pas sur le business model du client.

Selon le Prof. Dr Ulrich Hermann, membre du Conseil d'administration et Chief Digital Officer d'Heidelberg, la responsabilité économique en relation avec la disponibilité technique, la hausse de productivité et l'exploitation maximale de l'équipement installé n'est plus supportée uniquement par le client, mais elle repose aussi et pour la première fois, sur le fournisseur. Un client ne sera en effet tenté de signer un contrat de longue durée avec Heidelberg que s'il y voit des avantages à long terme, a encore souligné Hermann. Ce qu'Heidelberg garantit avec son modèle.

En vertu de l'accord passé, deux presses Speedmaster XL 106 neuves de la génération Drupa 2016, avec technologies Push-to-Stop et Multicolor, seront installées sur le site d'Emskirchen. Le modèle total couvre l'ensemble des composantes du SAV, les pièces de rechange, les fournitures pour les machines et une offre de formation et de conseil visant à accroître le taux de disponibilité. Weig fera également usage de " Heidelberg Assistant ", le portail-clients personnel.

Source : Deutscher Drucker