Ottignies-Louvain-la-Neuve, première " Commune Forêt pour tous " de Belgique

15/06/15 à 00:00 - Mise à jour à 14/06/15 à 23:59

Source: Nouvelles Graphiques

Le jeudi 11 juin, le Paper Chain Forum a attribué pour la première fois le label " Commune Forêt pour tous " à la commune d'Ottignies-Louvain-la-Neuve. À travers la signature d'une charte, la commune s'engage à entretenir une relation durable avec la forêt.

Ottignies-Louvain-la-Neuve, première " Commune Forêt pour tous " de Belgique

Avec ses trois bois totalisant 15 hectares, Ottignies-Louvain-la-Neuve ne dispose pas du plus grand massif forestier de Belgique. La commune a cependant été remarquée pour avoir fortement investi dans la relation durable entre ses habitants et la forêt. Elle s'est par exemple engagée dans un processus de certification PEFC, organise des visites en forêt, met en place un parcours didactique, et envisage la plantation d'un hectare de forêt. C'est en ce sens que le Paper Chain Forum et ses partenaires PEFC, Société Royale Forestière de Belgique et GoodPlanet Belgium, lui ont attribué le prix " Commune Forêt pour tous ". Attribué pour la première fois, ce prix représente 50.000 euros. Une somme qui permettra de financer les actions entreprises par la commune pour encourager la population à mieux connaître et respecter les forêts. C'est à une commune flamande que Le Paper Chain Forum envisage d'attribuer ce label l'an prochain.

François Firmin, président du Paper Chain Forum, a profité de l'occasion pour rappeler un message : " Les forêts ne sont pas détruites pour produire du papier. Nous défendons un produit noble issu d'une gestion durable des ressources et des procédés de fabrication respectueux de l'environnement ". En tant que Directeur Général de la Cobelpa, l'association des fabricants de pâtes, papiers et cartons de Belgique, François Firmin commente la situation économique actuelle de l'industrie papetière : " Dans le domaine des papiers graphiques, les parts de marché diminuent de 5% par an depuis 25 ans. Au niveau européen, nous avons déjà perdu environ 25% des volumes. Les usines ferment ou se diversifient, notamment dans l'emballage. En Belgique, je reste assez optimiste parce que nous avons des entreprises solides, comme Stora Enso ou Sappi, dotées d'outils de production très performants. "

Sur la photo : Jean-Luc Roland (bourgmestre), Firmin François (président Paper Chain Forum) et Cécile Lecharlier (échevine de l'environnement) au moment de la signature de la charte.

En savoir plus sur: