Pas de fibres illégales dans le papier belge !

03/12/12 à 00:00 - Mise à jour à 02/12/12 à 23:59

Source: Nouvelles Graphiques

Les papetiers belges sont les premiers en Europe à garantir l'origine légale des fibres qu'ils utilisent. L'engagement pris en 2010 est désormais concrétisé par un audit indépendant.

Pas de fibres illégales dans le papier belge !

Les membres de Cobelpa, Ahlstrom Malmedy, Idem Papers, Burgo Ardennes, LPC Belgium, Sappi Lanaken et SCA Hygiene Products, s'était engagés en 2010 à lutter contre les abattages illégaux en garantissant l'origine légale de toutes les fibres de bois utilisées comme matière première. L'enquête annuelle réalisée en 2012 par Cobelpa a permis de rassembler et de compiler toutes les informations des entreprises, relatives à la mise en place des chaînes de contrôle FSC et PEFC, aux chiffres de consommation de bois et de pâte, à leur origine et à leur traçabilité. Le rapport final a été soumis au contrôle d'un auditeur externe indépendant, Control Union, qui a vérifié et validé ces données.

" Le développement durable est une priorité stratégique pour l'industrie papetière. Tous les efforts réalisés dans l'amélioration des procédés industriels, du recyclage des vieux papiers et de l'utilisation d'énergie renouvelable relèvent de cette stratégie. Aujourd'hui, le secteur franchit une étape supplémentaire en garantissant l'origine légale des fibres de bois utilisées. C'est une avancée importante ", déclare Firmin François, directeur général de Cobelpa.

L'industrie papetière belge est la première en Europe à avoir pris - et tenu - un tel engagement de traçabilité. Elle anticipe ainsi une nouvelle règlementation européenne qui doit entrer en vigueur l'année prochaine et qui prévoit l'obligation de prouver l'origine légale des bois et produits dérivés mis sur le marché.

En savoir plus sur: