Quand les salariés veulent racheter leur imprimerie

16/01/12 à 00:00 - Mise à jour à 15/01/12 à 23:59

Source: Nouvelles Graphiques

L'imprimerie rotativiste Hélio Corbeil, près de Paris, pourrait bientôt passer aux mains de ses salariés.

Menacés de perdre leur emploi, 80 travailleurs se sont associés pour déposer une offre de rachat de 1 million d'euros, avec le projet de transformer l'entreprise en coopérative. Pour rassembler l'argent, ils ont sacrifié une partie de leurs salaires, ainsi que le montant de leurs primes de licenciement, et demandé un prêt.

Hélio Corbeil, qui exploite deux rotatives hélio de 3,08 m, faisait partie du groupe CirclePrinters France, placé l'année dernière en liquidation. Les différentes parties du groupe ont été revendues, sauf l'imprimerie de Corbeil qui n'a pas trouvé preneur et devait être fermée.

L'offre des travailleurs n'a cependant pas convaincu le liquidateur, qui réclame 250.000 euros de plus pour la valeur des terrains. Le tribunal du commerce, qui devait statuer la semaine dernière, a reporté sa décision au 6 février.