The Factory Brussels et Claes-Roels deviennent DADDY KATE

29/06/15 à 00:00 - Mise à jour à 28/06/15 à 23:59

Source: Nouvelles Graphiques

L'imprimerie Claes-Roels et l'agence de communication The Factory Brussels, qui ont assuré leur fusion en janvier, changent de nom: Daddy Kate. Daddy Kate investit sans attendre 3 millions d'euros dans de nouvelles technologies et du capital humain. La nouvelle entité propose des solutions dans quatre domaines : impression, conception graphique, branding et online.

The Factory Brussels et Claes-Roels deviennent DADDY KATE

Extrait du communiqué de presse:

Le nouveau nom révèle clairement qu'il s'agit d'une nouvelle entreprise, qui poursuit pour ainsi dire les activités des "anciennes" sociétés avec les mêmes personnes. La nouvelle entreprise de communication a une nouvelle dimension, une technologie d'impression flambant neuve et de grandes ambitions dans le domaine des services de communication.

Le nom DADDY KATE exprime notamment son grand dévouement envers les clients. L'entreprise souhaite donner le ton plutôt que d'être un suiveur, tout en étant émotionnellement liée à ses clients. Le nom évoque également l'aspect familial, cher à DADDY KATE, qui souhaite avant tout rester une entreprise humaine.

DADDY KATE souhaite, encore davantage que les deux sociétés à la base de sa formation, alléger la tâche de ses clients. Le marketing distribué (ou distributed marketing) est un exemple concret de nouveau service proposé par l'entreprise de communication au sein de ses services d'impression. DADDY KATE assurera une livraison just-in-time des imprimés dans les différents points de vente de ses clients. Les départements et les agences marketing doivent en effet être actifs sur de nombreux fronts avec des effectifs limités. Grâce à ce service logistique, les clients de DADDY KATE peuvent se concentrer sur les services marketing à valeur ajoutée.

3 millions EUR d'investissements

DADDY KATE investit 3 millions EUR dans son département services de communication, ainsi que dans une nouvelle technologie d'impression et des nouvelles possibilités de finition.

Une nouvelle chaîne d'encartage est déjà venue enrichir l'équipement de Sint-Pieters-Leeuw (une Müller Martini Primera avec une machine de conditionnement automatique et un palettiseur). Une nouvelle presse sera installée à Jette en juillet (Heidelberg XL 106 5 couleurs + vernis). Et deux nouvelles presses numériques viendront encore s'y ajouter cet été : une Kodak Nexpress SX 3900 et une imprimante grand format Canon Mutoh Valuejet 1638x. (Ndlr : Pour une imprimerie offset, Daddy Kate possède une importante production numérique. Environ 15 millions d'A3 recto sont annuellement imprimés en couleur.)

Les entreprises fusionnées annonçaient en janvier qu'elles voulaient poursuivre leur croissance dans des activités traditionnelles d'impression et ambitionnaient une forte croissance dans les services de communication. Des nouveaux collaborateurs ont déjà rejoint DADDY KATE et il reste encore dix postes à pourvoir. Une équipe supplémentaire travaillera à Jette pour continuer à élargir la capacité d'impression. En ce qui concerne les services de communication, l'entreprise emploie actuellement une équipe de 24 personnes. Depuis le début de l'année, cinq nouveaux collaborateurs sont venus renforcer le groupe de graphistes, de développeurs, de consultants et d'account managers.

Le management de Daddy Kate est composé de Thijs Claes (31 ans), CEO; Guido Geraerts (49 ans), directeur commercial; Stefan Inslegers (46 ans), CFO; Sven Hellemans (48 ans), directeur de la production.

Daddy Kate est établie en région bruxelloise (Sint-Pieters-Leeuw en Jette), avec une représentation commerciale à Lier. L'entreprise emploie environ 130 collaborateurs fixes et génère un chiffre d'affaires (opérationnel) de quelque 24,5 millions d'euros, ainsi qu'u EBITDA d'environ 2,6 millions d'euros estimés et cumulés pour l'année civile 2014, étant donné que les exercices fiscaux diffèrent. Les entreprises souhaitent établir un nouvel établissement commun dans la région bruxelloise fin de l'année prochaine.