Une deuxième Agfa M-Press pour Créavi, à Comines

30/04/12 à 00:00 - Mise à jour à 29/04/12 à 23:59

Source: Nouvelles Graphiques

Le sérigraphe français Créavi va doubler de surface et installer une deuxième Agfa M-Press dans ses nouveaux bâtiments de Comines - mais toujours du côté français de la frontière.

Comines est divisée en deux par la Lys : rive gauche, c'est la Belgique ; rive droite, c'est la France. C'est là que le sérigraphe Créavi est en train de construire 8.000 m² d'ateliers et 1.000 m² de bureaux - soit le double de ses installations actuelles à Wambrechies, dans l'agglomération lilloise. Le déménagement débutera par phases à la mi-juin pour s'achever à la fin juillet.

Dans ses nouveaux bâtiments, l'entreprise installera une deuxième Agfa M-Press à jet d'encre UV, pour impression à plat jusqu'à 160x260 cm. Elle viendra renforcer un parc de machines qui comprend déjà quatre presses de sérigraphie et six autres systèmes d'impression numérique, à plat ou à bobine jusqu'à 3,2 m de laize, outre la première M-Press mise en service en 2007.

Créavi a été l'un des premiers utilisateurs mondiaux de la M-Press. Dominique Robert, l'un des trois associés aux commandes de l'entreprise, explique : "Nous à nous avons choisi Agfa et la M-Press parce que nous estimons que c'est actuellement, sur le marché, le modèle le plus productif et celui qui offre la meilleure qualité d'image. Cela tient, à mon avis, au fait qu'Agfa possède une culture de l'image et de sa restitution que n'ont pas d'autres fournisseurs. Par ailleurs, nous avons l'expérience d'un excellent service sur notre première machine."

La M-Press, co-développée avec Thieme, atteint des vitesses comprises entre 229 et 686 m²/h, en fonction du niveau de qualité choisi.

Créavi, qui occupe une cinquantaine de personnes, a réalisé l'année dernière un chiffre d'affaires de 11 millions d'euros. L'entreprise est encore peu présente sur le marché belge, où elle espère croître. "Nous travaillons déjà en sous-traitance pour un imprimeur belge, mais il y a certainement un potentiel à développer. Bruxelles n'est pas loin de chez nous. C'est l'un de nos objectifs pour les mois et les années à venir", ajoute M. Robert.

En savoir plus sur:

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos