UPM taille encore dans ses effectifs et ses capacités

21/01/13 à 00:00 - Mise à jour à 20/01/13 à 23:59

Source: Nouvelles Graphiques

Le groupe finlandais UPM vient d'annoncer une nouvelle restructuration de grande ampleur, impliquant une réduction de capacité de 580.000 tonnes de papier et la suppression de 860 emplois.

UPM taille encore dans ses effectifs et ses capacités

Une restructuration majeure avait déjà été lancée en septembre 2011, peu après le rachat du groupe Myllykoski. UPM avait alors annoncé une réduction de ses capacités de production de 1,3 millions de tonnes (environ 10 %) et la suppression de 1.170 emplois. C'est dans ce cadre que UPM vient d'arrêter la production de l'usine Stracel, à Strasbourg, dont le groupe négocie toujours la vente.

Le nouveau plan implique l'arrêt définitif d'une machine à l'usine de Rauma, en Finlande, d'une autre machine à Ettringen, en Allemagne, et le désengagement de l'usine de Docelles, en France, qui pourrait être fermée ou vendue. Ces diverses mesures, prévues dès cette année, représentent une réduction supplémentaire de capacité de 580.000 tonnes de papiers graphiques. Si toutes sont confirmées, elles affecteront environ 860 emplois et devraient se traduire par une économie de 90 millions d'euros en base annuelle. En fonction d'une analyse plus approfondie, d'autres mesures de rationalisation de l'activité papetière ou des services centraux du groupe pourraient encore être prises.

UPM a annoncé la semaine dernière un bénéfice opérationnel de 138 millions d'euros au quatrième trimestre 2012, hors résultats exceptionnels, en baisse de 6 % par rapport à la même période en 2011. L'activité papetière, quant à elle, a enregistré une perte opérationnelle de 10 millions d'euros au quatrième trimestre. Les résultats annuels complets seront publiés fin janvier.

En savoir plus sur: