Xeikon montre sa première presse à toner liquide Trillium One

21/03/16 à 00:40 - Mise à jour à 00:40

Quatre ans après la promesse faite par Xeikon d'une technologie à toner liquide de conception propre, la " Trillium One " a été dévoilée la semaine dernière à Lier. Cette rotative numérique, construite en collaboration avec le Japonais Miyakoshi, sera à l'oeuvre à la Drupa et elle devrait être prête pour les premières installations à la mi-2017.

Xeikon montre sa première presse à toner liquide Trillium One

Wim Maes le concède sans détours : c'est plus tard que ce qui était initialement prévu. La première machine aurait en effet dû subir ses premiers essais de terrain l'an dernier auprès de la société française TagG Informatique. Mais on en est là : la Trillium One imprime sur 500 mm de laize à la vitesse de 60 mètres/minute en polychromie. Pendant que Xeikon se concentrait sur le développement de la nouvelle technologie à toner (particules d'à peine 2 microns dans un véhicule liquide), Miyakoshi s'occupait de la partie mécanique de cette presse à deux tours.

La Trillium One vise les segments du marketing direct et des catalogues, particulièrement exigeants sur la qualité d'image et la rapidité. Une vitesse dont l'on promet qu'elle sera encore " beaucoup plus élevée " à l'avenir. Il sera également possible à terme d'imprimer sur des matériaux plus nombreux et aussi plus épais, ce qui ouvrira encore les portes d'autres marchés.

Wim Maes est, depuis quelques mois, à la barre de la division Digital Printing Solutions de Flint Group. Flint a racheté Xeikon à la fin de l'année dernière, et en a fait le socle de cette nouvelle entité. Maes indique que la division entend se renforcer et s'étendre par des investissements complémentaires, mais, lorsqu'on lui pose la question, il ne souhaite pas confirmer que des pourparlers seraient en cours avec Kodak sur une possible reprise de la plate-forme Prosper et de la technologie jet d'encre Stream. Kodak veut en effet se défaire de cette activité.