Opem peut se targuer d'une longue tradition dans la fabrication de machines de conditionnement sur mesure pour le café. L'entreprise a forgé sa réputation en mettant au point des lignes de production de capsules à café et de dosettes Senseo. Opem en a aussi commercialisé pour les capsules Nespresso standard: un complexe plastique-aluminium. Portée par son propre engagement en faveur d'un avenir plus vert, l'entreprise a lancé une machine permettant de thermoformer et de remplir des dosettes Nespresso. L'aboutissement de deux ans de développement. "Celle-ci n'a pas été conçue en réponse à la demande d'un quelconque client", assure Wilbert van de Corput, Area Manager. "D'autant que la future réglementati...

Opem peut se targuer d'une longue tradition dans la fabrication de machines de conditionnement sur mesure pour le café. L'entreprise a forgé sa réputation en mettant au point des lignes de production de capsules à café et de dosettes Senseo. Opem en a aussi commercialisé pour les capsules Nespresso standard: un complexe plastique-aluminium. Portée par son propre engagement en faveur d'un avenir plus vert, l'entreprise a lancé une machine permettant de thermoformer et de remplir des dosettes Nespresso. L'aboutissement de deux ans de développement. "Celle-ci n'a pas été conçue en réponse à la demande d'un quelconque client", assure Wilbert van de Corput, Area Manager. "D'autant que la future réglementation reste incertaine." Mais Opem pensait déjà voici deux ou trois ans que le marché devait évoluer dans cette direction. "C'est ainsi que nous avons commencé à élaborer une dosette Nespresso Pro qui serait compatible avec notre machine Argo, afin de pouvoir traiter aussi bien le complexe proprement dit que le matériau compostable à base de papier." Le papier est une matière neuve dans ce type de process, et beaucoup d'eau a coulé dans la Parma (la rivière qui baigne Parme) avant qu'Opem ne puisse faire aboutir le projet. L'éclairage de Franco Lupi, responsable de la R&D: "Outre les questions techniques propres à la machine, l'un des plus grands défis a été de trouver le bon matériau. Et de dénicher le bon partenaire pour en préparer un à base de papier qui puisse bien fonctionner avec notre machine. Et dont le résultat final passe parfaitement dans le dispositif de remplissage. Car au final, c'est tout le système qui doit tourner rond." Opem a entre-temps vendu le premier exemplaire et dit avoir d'autres "clients très intéressés" et prêts à investir. Après usage, les dosettes peuvent être aussi bien compostées que recyclées, dit Opem. "Le gros avantage est que le matériau ne comporte pas de couche barrière en plastique pétrosourcé. Ce qui rend les dosettes théoriquement compostables, en ce compris le marc de café dont la nature même ajoute à la qualité du compost. Reste à voir si elles seront effectivement compostées. Ce qui dépendra probablement des pays", dit Lupi. Autre question: dans quelle mesure l'option du recyclage sera-t-elle privilégiée et à quelle échéance? Lupi encore: "Les fournisseurs de matériaux d'emballage disposent bien d'alternatives recyclables en remplacement des complexes multimatériaux, mais force nous est de constater qu'elles sont peu recyclées dans la pratique. Compostage, recyclage ou une autre forme de traitement des déchets, il ne nous appartient pas de décider de ce qu'il adviendra de nos dosettes. Ni d'agir dans un sens ou dans l'autre. Opem dit ne pas encore pouvoir révéler le coût unitaire des dosettes. "Cette information sera davantage réservée à notre client, qui doit acheter le matériau", confie le directeur commercial Antonello Montemurro. Et d'autres éléments restent à définir, comme les quantités ou le nombre de couleurs. "Les informations disponibles sont encore trop lacunaires pour donner une bonne estimation du prix." Impossible donc de préciser exactement si les dosettes en papier seront plus chères que les actuelles. Montemurro encore: "Les capsules Nespresso Pro actuellement disponibles sur le marché sont un complexe quadruple couche, avec de l'alu, ce qui revient relativement cher. Le papier thermoformable ne sera naturellement pas bon marché non plus, et il a besoin d'une couche barrière. Je pense que les prix seront raisonnablement comparables."