Caractères mobiles en plomb, presse typographique, encre grasse, burins, gouges, matrices en bois, vernis mou... Dans cet atelier d'imprimerie artisanale, des livres sont encore réalisés à l'ancienne. On parle alors de presse privée : un petit éditeur indépendant s'adonne encore à la typographie, la linogravure, la taille douce, la sérigraphie ou tout autre technique du passé servant à imprimer image et texte. "Par 'presse privée', il faut entendre le travail d'un petit éditeur, souvent bénévole et totalement indépendant, concevant ses livres comme une oeuvre d'art singulière ou encore celui, rare et personnel, d'un écrivain imprimant lui-même ses propres textes ou ceux d'amis proches. Ces livres tirés la plupart du temps à très petit nombre d'exemplaires sont presque toujours imprimés à l'aide de procédés artisanaux au sein desquels la typographie et des presses parfois anciennes jouent un rôle essentiel", définit la Maison de l'Imprimerie de Thuin dans son catalogue de l'exposition "Livres en marge".
...