Magazine Emballages et Etiquettes no. 01 | 11 mars 2020

cover Magazine Emballages et Etiquettes

Lire Magazine Emballages et Etiquettes numérique

Vue web

Emballages circulaires, packagings intelligents et processus logistiques pérennes. Tels sont les trois piliers de la Roadmap " Emballage alimentaire de l'avenir ", présentée le 5 décembre à Affligem. De quoi tracer un cap limpide vers l'horizon 2030 et au-delà.

EDITO

Procter & Gamble (P&G) lancera en fin d'année, dans les supermarchés allemands, deux emballages de produits de marque Lenor dotés d'un filigrane numérique. Une consécration ultime pour HolyGrail, projet de rupture mené sous l'égide de P&G. Gian De Belder, qui l'a dirigé pour P&G, a annoncé la nouvelle pendant le récent congrès 2020 de Petcore, à Bruxelles.

DÉPLOIEMENT DU PROJET HOLYGRAIL FIN 2020

Différents fabricants de matériaux d'emballage, dont Borealis, sont actuellement occupés à remplacer ceux-ci par des monomatériaux recyclables. De quoi abonder dans le sens des initiateurs de la " Roadmap Emballage alimentaire de l'avenir ", horizon 2030.

UN PAS SUPPLÉMENTAIRE VERS LA CIRCULARITÉ DES EMBALLAGES

Les marques de distributeur des supermarchés (MDD) connaissent un succès phénoménal. Ce qui s'explique notamment par leur prix : inférieur de 40 % en moyenne à celui des marques A. Il en faut pourtant davantage pour convaincre les consommateurs. Capter l'attention, créer la confiance, ces deux conditions de base pour générer des ventes s'appliquent aussi aux " private labels ". Et l'instrument parfait, pour y parvenir ? Un emballage attrayant, bien sûr.

CONCEPTION D'EMBALLAGES DE LA MARQUE DELHAIZE

Alpro entend faire partie des meilleurs élèves de la classe. Surtout dans le domaine de l'entrepreneuriat durable. D'où les efforts consentis par ce fabricant alimentaire pour réduire en permanence son empreinte écologique. Les emballages ont toujours été une préoccupation prioritaire, mais aujourd'hui, ils sont plus que jamais sous les feux de la rampe. Eva De Keyser (34 ans), Sustainable Development Manager, en dit plus sur les projets d'Alpro.

EMBALLAGES ALTERNATIFS POUR L'INDUSTRIE ALIMENTAIRE

L'édition néerlandaise de l'Empack se tient du 31 mars au 2 avril à la Jaarbeurs d'Utrecht. L'organisateur Easyfairs table sur 8 500 visiteurs et 320 exposants. Le programme de séminaires, plus riche jamais avec plus de 25 orateurs, mettra surtout l'accent sur le développement durable. À l'instar d'autres composante de l'expo.

NOUVEAUTÉS EN PAGAILLE À L'EMPACK PAYS-BAS

Du 7 au 13 mai, le Centre des expositions de Düsseldorf sera une fois encore le théâtre du plus grand salon mondial trisannuel de l'emballage : Interpack.

3.000 EXPOSANTS TABLENT SUR AU MOINS 170 000 VISITEURS

La Gaufrerie Vanuytrecht, à Herk-de-Stad, a automatisé l'an dernier le soudage de sachets à fond plat, d'une contenance de six gaufres chacun. Une soudeuse en continu verticale Audion y assure désormais la fermeture hermétique de 30 de ces sachets par minute. Contre 10 ou 15 auparavant, lesquels n'étaient, en plus, pas parfaitement étanches à l'air comme actuellement.

GRAND SUCCÈS POUR UNE SOUDEUSE EN CONTINU VERTICALE

Les besoins mondiaux d'aliments frais emballés croissent de jour en jour. Une demande à laquelle le conditionnement sous vide peut contribuer à répondre. On pense au fromage, à la viande et à la charcuterie, mais aussi au poisson en barquettes sous atmosphère modifiée ou encore aux fruits et légumes conservés à l'abri de l'oxygène. Essentielles à ce processus, les pompes à vide remplissent aussi de nombreuses autres fonctions d'emballage primaire et secondaire.

INDISPENSABLES POUR LE CONDITIONNEMENT DU FRAI

La technique de l'emballage sous atmosphère protectrice (MAP) est largement utilisée pour prolonger la durée de conservation des denrées alimentaires. Du fait des augmentations d'échelle et de la recherche permanente de conditions de travail optimales, les pompes employées pour ce faire sont de plus en plus souvent confinées dans un local séparé de l'usine.

CONDITIONNEMENT SOUS VIDE DES ALIMENTS

En réponse à sa croissance constante, Continental Foods confie depuis des années le transport et la logistique de l'ensemble de ses produits à un prestataire extérieur. Le sous-traitant opère actuellement avec un système d'entrepôt automatisé, littéralement adossé aux installations du fabricant de denrées alimentaires, à Puurs. De quoi éviter un nombre considérable de kilomètres pour le transport. L'investissement de Continental Foods dans une banderoleuse de palettes à étiquetage intégré a été un coup dans le mille.

LOGISTIQUE UNIQUE CHEZ CONTINENTAL FOODS