Les racines de Drukservice Impressa, entreprise familiale établie à Herentals, remontent à 1863. Cette année-là, Laurent "Lens" Bongaerts, arrière-grand-père des dirigeants actuels, Bart et Tom Bongaerts, créait l'imprimerie & maison d'édition Het Kempenland, à Meerhout. Pour resituer, Léopold Ier régnait sur la jeune Belgique, et 1863 est aussi l'année de la fondation de la Croix-Rouge et de Solvay, ou de la naissance de marques telles que Pélican Rouge, Elixir d'Anvers, Martini...
...

Les racines de Drukservice Impressa, entreprise familiale établie à Herentals, remontent à 1863. Cette année-là, Laurent "Lens" Bongaerts, arrière-grand-père des dirigeants actuels, Bart et Tom Bongaerts, créait l'imprimerie & maison d'édition Het Kempenland, à Meerhout. Pour resituer, Léopold Ier régnait sur la jeune Belgique, et 1863 est aussi l'année de la fondation de la Croix-Rouge et de Solvay, ou de la naissance de marques telles que Pélican Rouge, Elixir d'Anvers, Martini... Le coup d'accélérateur à la croissance industrielle de l'entreprise a été donné par Etienne Bongaerts, rejeton de la troisième génération, à travers le lancement de Reklamepost en 1958 et sa fusion avec Het Kempenland en 1964. Le tirage hebdomadaire de Het Kempenland est passé à 255 000 exemplaires distribués en toutes-boîtes et l'atelier est devenu en 1972 une imprimerie rotative produisant aussi bien des journaux que des dépliants publicitaires. L'impression plano a été transférée en 1976 dans la coentreprise Drukkerij De Peuter. Les activités d'édition de Het Kempenland furent confiées à Gazet Van Antwerpen-De Vlijt en 1995. L'imprimerie Grafix, à Dessel, qui a disposé de dix rotatives à son apogée, fut rachetée trois ans plus tard. En 2020, ces activités furent cédées à Koninklijke Drukkerij Em. De Jong. Drukservice Impressa NV est ainsi issue de l'imprimerie De Peuter, à laquelle ont été ajoutées les activités d'impression commerciale de Kempenland en 1976, et plus tard, celles des imprimeries Sint-Norbertus (2001), Drukservice et Print-ID (ces deux dernières en 2016). "Les 160 dernières années ont été bien remplies pour Kempenland, et plus tard, Impressa. L'entreprise a suivi une évolution remarquable pour devenir ce qu'elle est aujourd'hui: un acteur de premier plan réputé pour sa qualité et son esprit d'innovation", dit l'administrateur délégué Tom Bongaerts. Dès ses débuts en tant qu'imprimeur-éditeur de l'hebdomadaire "Het Kempenland", l'entreprise a misé sur la diversification de ses activités et le développement continu de nouveaux services et de technologies novatrices. En 2024, Drukservice Impressa ne produit pas seulement des imprimés commerciaux généralistes, mais se focalise aussi sur le matériel de PLV pour le commerce, les imprimés de luxe et les imprimés industriels tout en développant une expertise croissante dans le domaine des étiquettes (à coller et autoadhésives en rouleau) et des emballages en carton. L'entreprise familiale diversifiée réalise un chiffre d'affaires d'environ 9 millions d'euros avec une quarantaine de salariés. Les imprimés commerciaux en génèrent la moitié. "Nous croyons fermement en l'avenir de certains imprimés et nous nous efforçons de trouver des solutions durables pour nos clients. C'est pourquoi nous lançons pour les cinq ans à venir un ambitieux programme d'investissement à hauteur de 15 millions d'euros. Le premier jalon en sera un superbe projet de construction prévu pour 2025", confie Bart Bongaerts, administrateur délégué. Le nouvel immeuble sera érigé sur le terrain actuellement occupé par l'imprimerie, à Herentals. Le patchwork de bâtiments sera transformé progressivement en un nouveau site. "Le chantier ira de pair avec un reengineering de l'atelier et du flux de production", confie Tom Bongaerts. On réfléchit actuellement aux machines qu'il est prévu d'acheter sur les cinq prochaines années. Un investissement dans une nouvelle presse offset est ainsi en projet. Mais Bongaerts pense à toute la chaîne, et songe éventuellement aussi à une nouvelle presse de découpe et une plieuse-colleuse. "Nous voulons rester flexibles", dit-il.