Nouvelles Graphiques no. 05 | 23 mai 2019

Vue web

Circle Media Group incapable de concrétiser ses ambitions

" Nous sommes là aujourd'hui, et nous serons là demain ", écrivait Geert Van Nieuwenborgh, directeur commercial de Corelio Printing, sur LinkedIn début mai. C'est que deux mois auparavant, les syndicats mettaient en garde sur la situation de la maison-mère Circle Media Group (CMG), craignant pour la survie de Corelio. Le début d'une série d'évènements qui ont mené au quasidémantèlement de CMG.

FIASCO D'UNE TENTATIVE DE CONSOLIDATION PANEUROPÉENNE

Le mailing en tant que média publicitaire est-il sous pression ?

Les dépenses en mailings n'ont qu'à peine baissé en 2018. Une bonne nouvelle pour le secteur. Mais pour combien de temps ? Les frais d'expédition ne cessent d'augmenter, au point de représenter parfois 50 % et plus du coût unitaire d'un publipostage. Le média est donc sous pression, également pour ce qui est de sa production physique (impression et routage). Coup de projecteur sur le direct mail en 2019.

LE DIRECT MAIL EN 2019

Garder le regard rivé sur l'avenir

Après une édition réussie, il convient de maintenir le cap. Les organisateurs italiens de Print4All, qui s'est déroulé pour la première fois l'an dernier, en savent quelque chose. D'où la tenue d'une Print4All Conference annuelle, censée maintenir l'attention sur les principaux thèmes jusqu'à la prochaine édition du salon en 2021.

PROCHAIN PRINT4ALL EN 2021

Les emballages et étiquettes pharmaceutiques, marché de croissance pour HP

Selon les chiffres d'HP, constructeur de presses, le marché de l'impression numérique est promis à une forte progression : de 13,2 milliards d'euros aujourd'hui à 20 milliards en 2022. L'un des principaux marchés de croissance est celui des emballages. Et en particulier ceux des produits pharma et healthcare. Dixit Marcel Martens, d'HP Indigo.

MARCEL MARTENS, NOUVEAU NUMÉRO UN EN BELGIQUE

Amazon exige des emballages " zéro frustration "

Toutes les parties qui empaquètent des produits pour le compte d'Amazon sont priées de le faire, à partir du 1er août de cette année, dans des emballages " Frustration Free ". Lisez : que l'on puisse " déballer sans s'énerver ". À défaut, un montant de 1,70 euro leur sera facturé par emballage. Les " early adopters " seront en revanche récompensés d'ici-là par une prime de 0,89 euro/pièce.

MATÉRIAU RECYCLÉ, OUVERTURE FACILE ET PRODUITS LIVRÉS INTACTS