Chez Graphius à Gand, les presses tournent à plein régime. " Tout le monde est sur le pont en cette période de l'année ", confirme Denis Geers, numéro un du groupe d'imprimerie familial et président de la fédération professionnelle de l'industrie graphique Febelgra. " De la mi-août jusqu'à la Noël, nous sommes noyés sous les commandes. De quoi compenser les deux premiers trimestres, qui sont moins bons. " L'entreprise gantoise imprime notamment des livres en vue de la Frankfurter Buchmesse de mi-octobre, de la Boekenbeurs d'Anvers, en novembre, et des fêtes de fin d'année. Graphius ne s'attend pas à une nouvelle récession. " Quand une récession menace, nous le sentons tout de suite au resserrement des budgets marketing. Ce qui n'est pas le cas pour l'instant ", observe Geers.
...