Daddy Kate démarre l'année 2024 sur les chapeaux de roue en matière d'acquisition. Après avoir repris en début d'année l'imprimerie ICR à Tournai, le groupe Daddy Kate s'empare désormais aussi de l'Imprimerie Faurite sur le marché français, dirigée par Eric et Bruno Faurite. " C'est une opportunité qui s'est présentée à nous plus tôt que prévu, mais qui s'inscrit parfaitement dans notre stratégie ", dit Thijs Claes, PDG du groupe familial Daddy Kate. En effet, l'Imprimerie Faurite était en procédure de redressement judiciaire depuis le mois de novembre 2023. Cette information est parvenue jusqu'aux oreilles de la famille Claes par l'intermédiaire d'un client commun. L'imprimerie lyonnaise s'intégrera au groupe sous la forme d'une nouvelle société. Sur les 35 employés actuels, 25 participeront à la transition. Fondée en 1970 à Lyon, l'imprimerie commerciale Faurite possède principalement de grandes marques et des agences de publicité comme clients.

Ancrage local en France

Pour Thijs Claes, il s'agit avant tout d'une expansion géographique. " En disposant désormais également d'une imprimerie à Lyon, avec une expertise dans les technologies d'impression offset et numérique, nous pouvons desservir l'ensemble de la France. C'est le complément idéal pour Daddy Kate France, présent principalement sur l'axe Lille-Paris ", dit le PDG. " Le succès que nous avons connu sur le marché français depuis nos acquisitions a été plus important que prévu. En trois ans, nous avons triplé notre chiffre d'affaires. Évidemment, le marché français offre plus de volumes d'impression qu'en Belgique ", ajoute Thijs Claes. " L'expertise que nous avons bâtie en Belgique nous profite aussi sur le marché français. Nous avons des technologies et une organisation plus performantes qui permettent de produire à des coûts intéressants pour le marché français. Nous sommes très compétitifs au niveau des prix et du service ", explique-t-il encore.

Sur le plan technologique, cette acquisition permet au groupe Daddy Kate de disposer d'une presse offset HUV. " Nous conservons la technologie HUV sur place. Cette dernière permet en effet des impressions de tirage important en offset et un séchage instantané des feuilles, et contribue donc à raccourcir les délais de livraison. Elle offre également une qualité exceptionnelle sur des supports sensibles, non couché et PVC. " Le groupe belge fait aussi part de son intention de continuer à investir dans l'imprimerie lyonnaise. " Nous envisageons de moderniser le parc de machines de l'Imprimerie Faurite, en particulier dans le domaine de l'impression numérique et de la finition ", commente Thijs Claes.

Le groupe Daddy Kate compte à présent sept sociétés employant au total 275 collaborateurs.

Réseau d'entreprises complémentaires

Depuis 2017, la famille Claes oeuvre au développement d'un réseau d'entreprises complémentaires issues de l'industrie graphique et du secteur de la communication. Avec sa dernière acquisition lyonnaise, le groupe compte désormais sept sociétés employant au total 275 collaborateurs et réalisant un chiffre d'affaires annuel consolidé de 75 millions d'euros. " Grâce à cette acquisition, la continuité de l'Imprimerie Faurite est garantie. En s'appuyant sur la force du groupe Daddy Kate, tant en matière de savoir-faire que de ressources, la famille Claes souhaite lui donner un nouvel élan, comme elle l'a déjà fait pour d'autres imprimeries auparavant ", peut-on lire dans le communiqué de presse de Daddy Kate.

Daddy Kate démarre l'année 2024 sur les chapeaux de roue en matière d'acquisition. Après avoir repris en début d'année l'imprimerie ICR à Tournai, le groupe Daddy Kate s'empare désormais aussi de l'Imprimerie Faurite sur le marché français, dirigée par Eric et Bruno Faurite. " C'est une opportunité qui s'est présentée à nous plus tôt que prévu, mais qui s'inscrit parfaitement dans notre stratégie ", dit Thijs Claes, PDG du groupe familial Daddy Kate. En effet, l'Imprimerie Faurite était en procédure de redressement judiciaire depuis le mois de novembre 2023. Cette information est parvenue jusqu'aux oreilles de la famille Claes par l'intermédiaire d'un client commun. L'imprimerie lyonnaise s'intégrera au groupe sous la forme d'une nouvelle société. Sur les 35 employés actuels, 25 participeront à la transition. Fondée en 1970 à Lyon, l'imprimerie commerciale Faurite possède principalement de grandes marques et des agences de publicité comme clients.Pour Thijs Claes, il s'agit avant tout d'une expansion géographique. " En disposant désormais également d'une imprimerie à Lyon, avec une expertise dans les technologies d'impression offset et numérique, nous pouvons desservir l'ensemble de la France. C'est le complément idéal pour Daddy Kate France, présent principalement sur l'axe Lille-Paris ", dit le PDG. " Le succès que nous avons connu sur le marché français depuis nos acquisitions a été plus important que prévu. En trois ans, nous avons triplé notre chiffre d'affaires. Évidemment, le marché français offre plus de volumes d'impression qu'en Belgique ", ajoute Thijs Claes. " L'expertise que nous avons bâtie en Belgique nous profite aussi sur le marché français. Nous avons des technologies et une organisation plus performantes qui permettent de produire à des coûts intéressants pour le marché français. Nous sommes très compétitifs au niveau des prix et du service ", explique-t-il encore.Sur le plan technologique, cette acquisition permet au groupe Daddy Kate de disposer d'une presse offset HUV. " Nous conservons la technologie HUV sur place. Cette dernière permet en effet des impressions de tirage important en offset et un séchage instantané des feuilles, et contribue donc à raccourcir les délais de livraison. Elle offre également une qualité exceptionnelle sur des supports sensibles, non couché et PVC. " Le groupe belge fait aussi part de son intention de continuer à investir dans l'imprimerie lyonnaise. " Nous envisageons de moderniser le parc de machines de l'Imprimerie Faurite, en particulier dans le domaine de l'impression numérique et de la finition ", commente Thijs Claes.Depuis 2017, la famille Claes oeuvre au développement d'un réseau d'entreprises complémentaires issues de l'industrie graphique et du secteur de la communication. Avec sa dernière acquisition lyonnaise, le groupe compte désormais sept sociétés employant au total 275 collaborateurs et réalisant un chiffre d'affaires annuel consolidé de 75 millions d'euros. " Grâce à cette acquisition, la continuité de l'Imprimerie Faurite est garantie. En s'appuyant sur la force du groupe Daddy Kate, tant en matière de savoir-faire que de ressources, la famille Claes souhaite lui donner un nouvel élan, comme elle l'a déjà fait pour d'autres imprimeries auparavant ", peut-on lire dans le communiqué de presse de Daddy Kate.