Joris Deckers estime que son entreprise a toutes les chances de renouer avec une production rentable : "En 2013, nos charges financières annuelles seront réduites de plus de 50 %, ce qui améliorera notablement notre liquidité et dégagera de nouvelles marges pour les investissements nécessaires."