À travers ce concours, la Finat entend éveiller l'intérêt d'une nouvelle génération de professionnels et de jeunes potentialités pour une carrière d'avenir dans l'industrie de l'étiquette et de l'emballage. Dans son cheminement sur la voie de l'innovation, l'industrie est confrontée au besoin d'une nouvelle génération de professionnels cumulant des compétences aussi bien dans le monde graphique traditionnel que dans les technologies numériques.

Le concours #Labelicious invitait les jeunes ingénieurs et designers (de 18 à 25 ans) actifs dans le domaine plus large de la gestion des emballages et du brand management à partager leur vision rêvée des étiquettes du futur pour 2025, et ce dans trois catégories : étiquettes intelligentes, conception de la marque et développement durable. Cette première édition a été un franc succès avec la participation de près de 100 jeunes talents issus de 22 pays différents.

Lucas Debock et Niels Hyde ont été respectivement primés dans les catégories " Smart Labels " et " Sustainability ". L'un et l'autre suivent les cours de l'orientation Grafimediabeleid à l'Arteveldehogeschool. Pour l'élaboration de leur projet, ils ont bénéficié du soutien de Bart Calis, enseignant à la Haute école, et d'une équipe de Reynders, imprimeur d'étiquettes.

La " Smart Label " de Lucas Debock est une étiquette munie d'un compartiment pouvant renfermer une lingette en tissu, destinée, par exemple, à se nettoyer les mains après l'ouverture d'un paquet de biscuits. Niels Hyde a pensé quant à lui à doter les canettes de boisson d'un couvercle supplémentaire, en papier ou d'une autre matière. " On peut ainsi refermer la canette après ouverture, pour conserver les bulles à l'intérieur ou éviter d'attirer les insectes. " La troisième catégorie, Design, a été remportée par l'Italienne Alessia Guerra.

La FINAT est la fédération européenne de l'industrie de l'étiquette autoadhésive.