L'étude européenne "Evolution of Reading in the Age of Digitisation" (E-READ) a comparé les résultats de 54 études antérieures, ayant impliqué un total de plus de 170 000 participants. Son objet : les différences entre la lecture sur papier et sur écran. D'où il ressort que - indépendamment de l'âge ou de l'expérience numérique du lecteur - la compréhension effective de longs textes informatifs est meilleure sur un support papier, surtout si une contrainte de temps s'y ajoute. Aucune différence n'a été constatée pour la lecture de textes narratifs.

Les chercheurs pointent que la lecture de longs textes informatifs contribue aussi de manière importante au développement des performances cognitives, comme la concentration, l'enrichissement du vocabulaire et la mémoire. La "Déclaration de Stavanger" découlant de l'étude E-READ plaide pour que les écoles et les bibliothèques continuent de stimuler la lecture de livres papier. Entre-temps il convient de travailler à des méthodes et techniques susceptibles d'améliorer la compréhension à la lecture à partir d'écrans.