Le groupe de papeterie Fedrigoni a bouclé l'année 2023 avec 1,8 milliard d'euros de chiffre d'affaires pro forma (ce résultat incluant la contribution sur 12 mois de Tageos et d'Arjowiggins China et excluant l'activité Bureau qui est actuellement en vente). Ce qui représente une baisse de 11 % par rapport aux résultats records de 2022, mais avec des marges en hausse. L'EBITDA pro forma a en effet augmenté de 8 %, à 338 millions d'euros.

Marché volatil

" L'année 2023 a été marquée par une grande volatilité due à l'instabilité géopolitique, à des stocks excédentaires dans de nombreuses chaînes de valeur et à un contexte macroéconomique défavorable ", résume Marco Nespolo, CEO de Fedrigoni.

Nespolo a néanmoins pu observer une reprise de la demande au premier trimestre de 2024. " Cependant, nous nous trouvons toujours dans un marché fortement volatil avec une grande instabilité géopolitique due aux conflits mondiaux, dans lequel l'agilité et l'adaptabilité restent de mise. " Le CEO s'attend à ce que cette tendance persiste pour les années à venir : " avec de grandes fluctuations au niveau des commandes, ce qui nécessitera davantage encore de flexibilité. "

Le groupe Fedrigoni est actif avec des sites de production et des bureaux dans 28 pays et compte 5 500 salariés. 21 % de son revenu proviennent du marché italien, 49 % du reste de l'Europe et 30 % du reste du monde. Fedrigoni distribue ses produits dans 132 pays.

Le groupe de papeterie Fedrigoni a bouclé l'année 2023 avec 1,8 milliard d'euros de chiffre d'affaires pro forma (ce résultat incluant la contribution sur 12 mois de Tageos et d'Arjowiggins China et excluant l'activité Bureau qui est actuellement en vente). Ce qui représente une baisse de 11 % par rapport aux résultats records de 2022, mais avec des marges en hausse. L'EBITDA pro forma a en effet augmenté de 8 %, à 338 millions d'euros. " L'année 2023 a été marquée par une grande volatilité due à l'instabilité géopolitique, à des stocks excédentaires dans de nombreuses chaînes de valeur et à un contexte macroéconomique défavorable ", résume Marco Nespolo, CEO de Fedrigoni.Nespolo a néanmoins pu observer une reprise de la demande au premier trimestre de 2024. " Cependant, nous nous trouvons toujours dans un marché fortement volatil avec une grande instabilité géopolitique due aux conflits mondiaux, dans lequel l'agilité et l'adaptabilité restent de mise. " Le CEO s'attend à ce que cette tendance persiste pour les années à venir : " avec de grandes fluctuations au niveau des commandes, ce qui nécessitera davantage encore de flexibilité. "Le groupe Fedrigoni est actif avec des sites de production et des bureaux dans 28 pays et compte 5 500 salariés. 21 % de son revenu proviennent du marché italien, 49 % du reste de l'Europe et 30 % du reste du monde. Fedrigoni distribue ses produits dans 132 pays.