Alors que le plan prévoyait 2.000 suppressions d'emplois, la réduction d'effectifs affectera environ 1.600 postes d'ici la mi-2014, ce qui réduira les effectifs de Heidelberg à moins de 14.000 personnes. La plupart de ces suppressions de postes seront réglées par des départs volontaires.

Direction et personnel se sont en outre accordés sur une plus grande flexibilité des horaires et une réduction du temps de travail à 31,5 heures par semaine, à dater du 1er mai, avec diminution des salaires. La capacité de production en Allemagne est quant à elle réduite de 15 % avec effet immédiat.

Ces mesures devraient permettre à Heidelberg d'économiser 60 millions d'euros dès l'exercice fiscal 2012-2013 et 180 millions sur 2013-2014. Heidelberg, qui prévoit une perte cette année, espère à ce moment dégager 150 millions de bénéfices, hors postes exceptionnels.

Alors que le plan prévoyait 2.000 suppressions d'emplois, la réduction d'effectifs affectera environ 1.600 postes d'ici la mi-2014, ce qui réduira les effectifs de Heidelberg à moins de 14.000 personnes. La plupart de ces suppressions de postes seront réglées par des départs volontaires. Direction et personnel se sont en outre accordés sur une plus grande flexibilité des horaires et une réduction du temps de travail à 31,5 heures par semaine, à dater du 1er mai, avec diminution des salaires. La capacité de production en Allemagne est quant à elle réduite de 15 % avec effet immédiat.Ces mesures devraient permettre à Heidelberg d'économiser 60 millions d'euros dès l'exercice fiscal 2012-2013 et 180 millions sur 2013-2014. Heidelberg, qui prévoit une perte cette année, espère à ce moment dégager 150 millions de bénéfices, hors postes exceptionnels.