" Au cours des trois premiers trimestres de l'exercice, Heidelberg a tenu bon dans un climat macroéconomique affaibli. L'évolution du chiffre d'affaires et de l'ebitda se situe dans la fourchette prévue ", a commenté Ludwin Monz, CEO d'Heidelberg.

Le résultat d'exploitation ajusté (ebitda) après trois trimestres (du 1er avril au 31 décembre 2023) s'est établi à 135 millions d'euros. Le résultat ajusté pour l'année précédente avait atteint 125 millions d'euros. La marge d'ebitda ajustée a progressé, s'élevant à 8 % contre 7,2 % l'an dernier, de sorte qu'il n'y a pas de postes particuliers à ajuster dans l'exercice en cours. Le résultat net après impôt au bout de neuf mois est resté positif, à 34 millions d'euros.

Recul des ventes de machines

" Après un bon premier semestre, les entrées de commandes du troisième trimestre de l'exercice ont reflété le climat économique ", poursuit Heidelberg. Le carnet de commandes indique 1,692 milliard d'euros alors qu'il atteignait encore 1,859 milliard d'euros l'an dernier. Si le développement des activités de services est resté stable, dit Heidelberg, les ventes de machine ont reculé en Amérique du Nord et dans la région EMEA. Le groupe évoque la faiblesse du climat économique et le fait que certains clients attendent une baisse des taux et les innovations qui seront annoncées à la Drupa.

" Heidelberg s'emploie activement à contrer l'évolution plus faible du marché en prenant des mesures qui auront un impact financier. Compte tenu du recul des commandes enregistrées, l'entreprise a mis en place depuis janvier 2024 des mesures de réduction du temps de travail sur plusieurs sites de production ", lit-on.

Les prévisions pour l'exercice 2023/2024 restent inchangées.

" Au cours des trois premiers trimestres de l'exercice, Heidelberg a tenu bon dans un climat macroéconomique affaibli. L'évolution du chiffre d'affaires et de l'ebitda se situe dans la fourchette prévue ", a commenté Ludwin Monz, CEO d'Heidelberg.Le résultat d'exploitation ajusté (ebitda) après trois trimestres (du 1er avril au 31 décembre 2023) s'est établi à 135 millions d'euros. Le résultat ajusté pour l'année précédente avait atteint 125 millions d'euros. La marge d'ebitda ajustée a progressé, s'élevant à 8 % contre 7,2 % l'an dernier, de sorte qu'il n'y a pas de postes particuliers à ajuster dans l'exercice en cours. Le résultat net après impôt au bout de neuf mois est resté positif, à 34 millions d'euros." Après un bon premier semestre, les entrées de commandes du troisième trimestre de l'exercice ont reflété le climat économique ", poursuit Heidelberg. Le carnet de commandes indique 1,692 milliard d'euros alors qu'il atteignait encore 1,859 milliard d'euros l'an dernier. Si le développement des activités de services est resté stable, dit Heidelberg, les ventes de machine ont reculé en Amérique du Nord et dans la région EMEA. Le groupe évoque la faiblesse du climat économique et le fait que certains clients attendent une baisse des taux et les innovations qui seront annoncées à la Drupa." Heidelberg s'emploie activement à contrer l'évolution plus faible du marché en prenant des mesures qui auront un impact financier. Compte tenu du recul des commandes enregistrées, l'entreprise a mis en place depuis janvier 2024 des mesures de réduction du temps de travail sur plusieurs sites de production ", lit-on.Les prévisions pour l'exercice 2023/2024 restent inchangées.