Intergraf, l'association européenne de l'impression, a déménagé dans un nouvel immeuble de l'Avenue Louise. " Pour inspirer la fraîcheur et apporter une image plus moderne, joyeuse et colorée en phase à celle que l'on veut donner du secteur graphique", explique Beatrice Klose, secrétaire générale d'Intergraf. Auparavant établie dans un ancien immeuble " triste et un peu délabré " de la Place Flagey à Elsene, l'équipe de neuf personnes s'est installée à l'Avenue Louise depuis le 31 mai. " Ce n'était agréable ni pour l'équipe, ni pour les visiteurs. A présent, nous disposons aussi d'une salle de réunion et pouvons travailler dans une ambiance plus conviviale et dynamique. " L'espace-bureaux de 320m² a été aménagé par l'architecte bruxelloise Gwenola Vilet qui en a fait un lieu de travail lumineux et épuré.

Ce n'est pas le premier changement de l'année pour Intergraf qui a adopté un nouveau sous-titre en février 2013. Anciennement "the International confederation for printing and allied industries ", l'association européenne se définit dorénavant comme : " Intergraf European Federation for print and Digital Communication ". Consciente des mutations du secteur graphique, Intergraf souhaite ainsi mettre en avant " que l'association intègre désormais les technologies numériques aux produits imprimés ", souligne Beatrice Klose.

Un changement à l'image du secteur, donc, comme le prône aussi Havard Grjotheim, président du Conseil d'administration d'Intergraf. Tout le monde s'accorde à dire que le secteur graphique vit une période difficile, mais Havard Grjotheim reste optimiste : " Nous sommes énormes partout dans le monde et avons un future. J'espère qu'il y aura autant d'entreprises saines qu'il y en a eu ces dix dernières années. Mais pour cela nous avons besoin de recruter des jeunes créatifs de partout dans le monde qui apportent de nouvelles idées créatrices. "

Intergraf regroupe plusieurs associations européennes du secteur graphique dont Febelgra en Belgique.