Selon les chiffres de la fédération sectorielle FINAT, elle a crû de 3,5 % l'an dernier, fortement soutenue par une augmentation de 6,9 % dans l'Est de l'Europe. Sur la base des résultats du premier trimestre de l'année, les perspectives pour l'ensemble de l'exercice 2014 sont positives. Une tendance importante est toutefois plus préoccupante : la moitié des propriétaires de marques déclarent sérieusement envisager, dans les 12 prochains mois, sous-traiter à d'autres régions une partie de toutes les étiquettes encore fabriquées en Europe de l'Ouest.